Musique

Le jazz dans tous ses états à La Rochelle

Le jazz dans tous ses états à La Rochelle

25 septembre 2016 | PAR Cedric Chaory

Avec Didier Lockwood pour directeur artistique, on peut dire que la 19ème édition du festival rochelais Jazz entre les deux tours augure du meilleur. Du 1er au 9 octobre 2016, c’est un savant mélange de stars internationales et de jeunes pousses qui fête toutes les nuances du jazz dans la cité maritime.

Gratuit. L’ouverture du festival, le samedi 1er octobre, joue la carte de la gratuité et investit le centre-ville de La Rochelle avec une série de concerts, notamment ceux de Artmusique 2, Senegal Acoustic ou encore du groupe jazz fusion HAL. De quoi teaser pour les festivités à venir, payantes cette fois-ci.

Le mercredi 5 octobre, c’est un concert d’ouverture à dimension internationale qui lance Jazz entre les deux tours. Sous l’égide de Didier Lockwood un trio d’exception le batteur André Ceccarelli, le pianiste Antonio Faraò et le contrebassiste Darryl Hall se produit à l’Espace Bernard Giraudeau – La Rochelle.

24 heures plus tard La Sirène s’offre une soirée Blues & Soul avec un concert de Lucky Peterson himself. En première partie du maître, de nombreux jeunes talents se succèdent dont les remarqués Aymeric Maini et Hervé Godard, tous deux collaborateur et transfuge du groupe Hocus Pocus.

Après le blues, place au funk et au groove avec Panam Panic (vendredi 7) qui impressionne avec son jazz métissé, mélange de multiples influences, sans barrière aucune mais avec une exigence primordiale : le groove. Leur première partie sera assurée par un étonnant adolescent de 17 ans : Tom Ibarra, guitariste de Jazz aux influence FunDFusionDRock qui enchaîne les festivals depuis l’âge de 12 ans !

Pour n’oublier aucune couleur jazzy, le festival honore également le gypsy swing et le jazz folk (samedi 8) et n’oublie pas de mettre la lumière sur la relève avec un concert de Céline Bonacina, saxophoniste.

visuel : affiche

Infos pratiques

[Interview] Laurent Bizot parle de la programmation du Nø Førmat festival qui a lieu les 21 et 22 octobre 2016 au Châtelet
[Interview] François-René Duchâble : « Je suis aujourd’hui un pianiste heureux ! »
Cedric Chaory

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *