Jazz
Coronavirus : Manu Dibango, la légende du saxophone s’est éteinte

Coronavirus : Manu Dibango, la légende du saxophone s’est éteinte

24 mars 2020 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Il était une légende vivante de la musique africaine à l’envergure internationale, Manu Dibango est mort ce mardi 24 mars 2020 des suites du coronavirus. Il était âgé de 86 ans. 

C’est une immense perte pour le monde du jazz et de la musique internationale. Le saxophoniste s’est éteint ce mardi matin à Paris. Il a succombé au Covid-19. Chevalier de la Légion d’honneur en 2010, il laisse derrière lui une carrière riche de plus de 60 ans. Son dernier concert remonte au 1er février dernier où il s’était représenté à l’Opéra Berlioz de Montpellier. Il était accompagné de son groupe Soul Makossa Gang et d’un orchestre symphonique. 

L’annonce de son décès s’est faite ce mardi matin sur sa page Facebook: 

« Chers parents, chers amis, chers fans, Une voix s’élève au lointain…C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du covid 19. Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible. Si vous le souhaitez, vous pouvez adresser vos condoléances à : [email protected] ». 

Ces derniers jours, des rumeurs circulaient sur une contamination de Manu Dibango au coronavirus. Un message avait en effet été posté sur sa page Facebook le 18 mars indiquant que « après une récente hospitalisation due au Covid 19 », Manu Dibango se reposait et récupérait dans la sérénité.  

L’inventeur du « Soul Makossa »

Né à Douala (Cameroun) le 12 décembre 1933, Emmanuel N’Djoké Dibango est arrivé à Marseille en 1949. Après son certificat d’études à « l’école des blancs », il découvre le jazz durant ses études à Chartres et à Château-Thierry dans les années 1950. Il joue de la mandoline et apprend le piano. C’est ensuite à Reims et durant son bac philo que Manu Dibango s’initie au saxophone et commence à jouer dans des clubs. Il avait auparavant appris les bases du jazz grâce à un artiste camerounais, Francis Bebey (décédé en 2001). En 1972, il signe l’un de ses plus grands chefs d’œuvres, Soul Makossa qui le fera connaître à l’international. Un titre planétaire qui a été repris notamment dans les titres : Wanna Be Startin’ Somethin’ de Michael Jackson et Don’t Stop the Music de Rihanna. Manu Dibango avait par ailleurs en 2009, attaqué les maisons de disques respectives de Michael Jackson et Rihanna (Sony BMC, Warner et EMI) pour avoir énoncé le terme « Soul Makossa » sans autorisation. Cette procédure s’est finalement soldée par un arrangement financier à l’amiable. 

« le premier grand musicien africain en Europe » 

En ce mardi 24 mars, les hommages ne se sont pas fait attendre suite à l’annonce de son décès. A commencer par le directeur général de TV5 Monde et proche de Manu Dibango, Yves Bigot. Invité par téléphone de la matinale de France Info, ce dernier salue « un grand frère » avec lequel il a fait « beaucoup de choses » notamment l’album Wakafrika qu’il a produit en 1992. « Il a été le premier grand musicien africain en Europe » a-t-il souligné. Autre hommage, celui du chanteur congolais Koffi Olomidé avec lequel Manu Dibango a partagé la scène du Casino de Paris en décembre 2007. « Je viens d’apprendre avec beaucoup de tristesse la disparition de notre légende du Jazz Manu DIBANGO. Je souhaite beaucoup de courage à toute sa famille dans ces difficiles moments et je vous adresse mes sentiments les plus sincères » a écrit le chanteur sur Instagram avec une photo de lui en compagnie du saxophoniste. 

Qu’on le surnomme « Papa Groove » ou « Papa Manu » , Manu Dibango restera pour l’éternité dans la légende de la musique africaine et internationale. 

Visuels : @Flickr

L’interview confinée de Jeanne Plante : « L’art est une réponse à ma mélancolie »
Plus de 500 livres gratuits mis en ligne sur la Fnac.com
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *