Musique

Enrico Macias fête ses 80 ans à l’Olympia

Enrico Macias fête ses 80 ans à l’Olympia

11 février 2019 | PAR Sarah Dray

Les 9 et 10 février 2019, Enrico Macias s’est produit sur la scène mythique de l’Olympia, qu’il a investi tant de fois, pour y fêter son anniversaire et faire découvrir au public son nouvel album « Enrico Macias & Al Orchestra »

Alors que dans la salle, les fans attendent avec impatience le chanteur, on peut deviner que la plupart sont des fans de la première heure. Ceux-là ont su faire partager leur passion autour d’eux et emmener avec eux à l’Olympia leurs enfants et petits-enfants. En effet, c’est un public familial qui est venu applaudir Enrico ce samedi soir.

Et ne comptez pas sur le chanteur pour le décevoir. Ce n’est pas parce qu’il a 80 ans qu’Enrico Macias ménage ses efforts, pour son public il donne tout, et pendant plus de deux heures.

Avant toute chose, il s’est réservé le meilleur accompagnement, violons, percutions, cuivres, guitare électrique, orientales, ms aussi sa propre guitare, dont il jour toujours aussi bien.

Et puis il y a ce répertoire que le public aime retrouver à chacune de ses tournées : « Les gens du Nord », « Toi Paris tu m’as pris dans tes bras », « Le mendiant de l’amour » et ses thèmes de prédilection : L’Algérie, la nostalgie, le soleil de la méditerranée, l’amitié et la guitare

Chacune de ses chansons provoque une émotion et une joie toute particulière de toute la salle de l’Olympia.

Mais quand on fête ses 80 ans, il faut que le spectacle soit encore plus impressionnant, plus spécial que tous les concerts qu’il y a eu pendant toutes ces années.

Alors Enrico a eu des invités : Kendji Girac est venu l’accompagner sur la mythique chanson « j’ai quitté mon pays », comme sur l’album « Enrico Macias & Al Orchestra », sorti le 1er février 2019. Les accents de leurs deux guitares se sont mêlés dans un duo très touchant. Jean Claudric, l’auteur des « gens du nord » était également présent avec son ami de toujours sur scène.

Et puis il y a eu des hommages aux absents… à Suzy, bien évidemment, l’amour de sa vie disparue il y a quelques années. Cette chanson a plongée l’Olympia dans le silence et a fait versé plus d’une larme dans l’assistance. Mais aussi à Charley Marouani, son imprésario, à qui il a consacré un très beau titre.

Le public à qui Enrico se confie avec humour et donne tant le lui rend bien. Dans la salle, il y a une ambiance survoltée, une tendresse, une chaleur, des youyous, des applaudissements à chacune des chansons, et une joie dans le cœur qui restera pendant les prochains jours comme un merveilleux souvenir.

Enrico Macias sera de retour à L’Olympia les 18 et 19 juin, nul doute que son public sera de nouveau au rendez-vous, ainsi que ses amis du monde du spectacle et de la télévision, comme c’était le cas ce soir.

 

Gagnez 10×2 invitations pour le spectacle « Ce que j’appelle oubli »
Antoine Caubet perce Jon Fosse au Théâtre de l’Aquarium.
Sarah Dray

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *