Musique
Concert-Bal à la Scène Bastille: Belen Ferris et Accordzéâm font « Balnéo »

Concert-Bal à la Scène Bastille: Belen Ferris et Accordzéâm font « Balnéo »

14 janvier 2012 | PAR Pascal

Belen Ferris, chanteuse française aux balades plein les poches et Accordzéâm plébiscité par France 2  (La grande battle) offrent un concert-bal « néotrad » aux allures de Bodéga festif en plein après-midi au coeur de la Bastille. Les instruments sont traditionnels, elle et eux sont jeunes, amoureux de la chanson française, sans afficher ni label ni référence, mais une audace des mots et la grande classe des arrangements. Telle Babette, la cigarette, celle que l’on ne supporte pas à la bouche de son Homme, Belen et son quatuor de renommée s’en vont en guerre contre la morosité.

 

Elle, c’est Belen Ferris, auteure-compositrice. Elle se définit comme une pop-mood, une chanteuse d’humeur. Une seconde vie pour cette jeune maman et un troisième degré comme principe. Les airs naissent naturellement avec les paroles; les thèmes abordées sont ceux de la vie quotidienne avec ce regard absurde et incisif que peuvent avoir les filles entre-elles. Premier fan, son fils. « Tu m’fais chier bordel », gros mots autorisés pour lui, quand ils répètent les paroles des chansons de sa mère. Il est vrai, qu’outre la poésie réaliste et narrative de Belen, un « Fuck You » suave ou border line en cas d’incendie ménager peut sortir, à propos, de notre bouche. Comment le traduire alors ? Surtout sans anglicisme. En y allant pas par quatre chemins, le tout est dans l’intention et la façon de mener sa barque à bon port ou porc. Elle revendique le ton de la discussion. De bar en bar, de port en port, de salle en salle, en duo souvent elle ouvre ses yeux et ses voyages sur l' »outre Paris ». Elle souhaite tourner dans les salles provinciales pour afficher ses fabuloseries de la vie ordinaire, ses fausses naïvetés qui font sourire comme une chanson d’Anne Sylvestre dont les petites filles seraient devenues des adultes, ou pas.

 

Eux, ce sont quatre jeunes gens dans le vent sous les cordes, bourrés d’énergie et de swing. Repérés et plebiscités pour une version « destroy » de la symphonie du nouveau monde, ils ont le talent, l’humour et le festif jusqu’au bout des ongles. Le groupe Accordzéâm est né il y a 20 ans, sur les bancs de l’école…D’abord sages et au conservatoire, ces musiciens fous sont allés de voyages en rencontres pour créer un univers riche et décalé.La musique, ils l’aiment « à corps et âme », et en explorent toutes les facettes : du baroque au rock, du traditionnel à l’électro.
En concert, en bal ou en animation, ils vous feront voyager… avec humour et passion.

Arrangeur et accompagnateur de Belen Ferris, Jonathan Malnoury, brillant hauboïste, multi insturmentiste emmène contrebasse, accordéon et percussions avec maestria, une maestria avec tapas et classicisme, ce classicisme indispensable pour faire danser nos oreilles et chanter nos cœurs, nous lever et nous offrir une fugue majeur avec une camionnette verte en tête. Populaires ? Sûrement. Balnéo, néotrad ? Elle et eux le disent. Néologismes du troisième niveau de Mario Bross. Et, peut-être sera-t-il de la danse. Emmenez votre mère, vos gosses, votre patron, vos ennemis et la tempête. Et maintenant, Belen et Accordzeâm, ils vont danser pour vous. Le contraire est vrai également.

 

Pascal Szulc

 

 

 

Infos pratiques

Une femme avec personne dedans, un autre roman troublant de Chloé Delaume
Israël Galván électrise le Théâtre de la Ville
Pascal

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *