Classique

Les concerts classiques et lyriques de la semaine du 10 juin

Les concerts classiques et lyriques de la semaine du 10 juin

11 juin 2019 | PAR Paul Fourier

L’équipe classique et lyrique de Toute La Culture vous parle comme chaque semaine des concerts qu’elle a choisis et qu’elle va ou aimerait entendre. Suivez le guide.

À partir du mardi 11 juin (19h00), l’Opéra Garnier nous convie à un rendez-vous avec Don Giovanni le Prince des séducteurs aux 1003 conquêtes. On ne sait si le Commandeur est une représentation avant l’heure de #metoo mais le spectacle risque d’être total avec une distribution de grande classe (Étienne Dupuis, Ain Anger, Jacquelyn Wagner, Stanislas de Barbeyrac, Nicole Car, Philippe Sly, Mikhail Timoshenko, Elsa Dreisig) et du vrai et beau théâtre (direction : Philippe Jordan, mise en scène : Ivo Van Hove).

Jeudi 13 juin (20h), à l’auditorium de Radio France, Mikko Franck et l’Orchestre Philharmonique de Radio France donneront deux oeuvres composées chacune pour deux instruments solistes; tout d’abord, le double concerto pour violoncelle et piano de Richard Dubugnon, qui sera créé par Gautier Capuçon et Jean-Yves Thibaudet, et qui illustre la rencontre de l’amour et de la mort ; et la Sonate pour deux violons de Prokofiev. Deux suites orchestrales inspirées de l’opéra Pelléas et Mélisande de Debussy et du ballet Roméo et Juliette de Prokofiev compléteront le programme du concert. 

Vendredi 14 juin (20h), L’opéra de Lyon met à l’affiche un Barbe-Bleue revisité par Offenbach qui, avec la complicité de ses librettistes, Meilhac et Halévy, a fait de l’épouseur en série un fainéant et fanfaron, caricature des parvenus du Second empire. La mise en scène est confié au maitre en la matière, Laurent Pelly, déjà auteur de réussites éclatantes comme la Belle-Hélène et le roi Carotte. 

Ce même jour, le Festival de Saint-Denis nous offre une soirée exceptionnelle en compagnie de Rufus Wainwright et « Mother » Martha pour un voyage musical dans les univers de Charles Gounod, Françoise hardy, Leonard Cohen, John Lennon ou Arno.

Samedi 15 juin, notre séducteur Don Giovanni que nous venons de quitter à Paris, débarque à l’Opéra National du Rhin (Strasbourg  puis Mulhouse, jusqu’au 7 juillet).

Samedi 15 juin et dimanche 16, à l’Opéra Royal de Versailles, allons plonger dans le baroque anglais avec Didon et Enée et les artistes du Juilliard Opera de New York.

Ce même week-end, 6 musiciens offrent une programmation musicale exceptionnelle sur le clavecin Ruckers (1624) du Musée Unterlinden de Colmar, au profit de la restauration du Retable d’IssenheimAu programme : visites guidées, concerts et rencontres privilégies avec Christopher Clarke, restaurateur du clavecin Ruckers.

Dimanche 16 juin (15h), à Montpellier, on sera en plein drame Verdien avec Simon Boccanegra (avec notamment Giovanni Meoni, Myrtò Papatanasiu et Jean Teitgen).

Du 16 au 22 juin, si vous êtes à Metz, n’hésitez pas à aller vous faire ensorceler par Carmen. L’occasion, entre autres, d’écouter le Don José de Sébastien Guèze.

Hors de nos frontières (juste chez nos voisins) :

Du 11 juin au 22 juin, un peu plus au nord, à Bruxelles, on aura le plaisir d’écouter une oeuvre rare de Nikolai Rimski-Korsakov, le conte du Tsar Saltane. Dirigée par Alain Altinoglu et mise en scène par Dmitri Tcherniakov, on peut imaginer que cette découverte va s’avérer passionnante. 

Du 16 au 28 juin, toujours chez nos voisins mais à Liége cette fois, et sous le signe du bel canto, on pourra aller savourer l’opéra de Bellini, les puritains, sans trop chercher la crédibilité d’une histoire passablement embrouillée, mais servi par Zuzana Markova et Lawrence Brownlee, dirigé par Speranza Scappucci et mis en scène par Vincent Boussard.

visuel : affiche Opéra de Montpellier

Performances et papillons de nuit à June Events
Autour d’Auxerre : un petit tour d’art contemporain en Bourgogne
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *