Classique

Le pianiste Fazil Say condamné à 10 mois de prison avec sursis

Le pianiste Fazil Say condamné à 10 mois de prison avec sursis

26 septembre 2013 | PAR Marie Charlotte Mallard
Le 15 avril dernier, Fazil Say se voyait condamné par la justice turque à 10 mois de prison pour insulte religieuse d’une partie de la population via twitter. Après avoir été annulée le 26 avril dernier pour « vice de procédure », un tribunal stambouliote vient néanmoins de confirmé la condamnation contre le célèbre pianiste qui écope donc de 10 mois d’emprisonnement avec sursis, mise à l’épreuve de deux ans.

Fazil-Say-Un rebondissement de plus dans l’affaire du pianiste Fazil Say, poursuivi sur la plainte de trois particuliers qui s’étaient sentis insultés par ses tirades provocatrices sur la twittosphère. Alors que l’affaire avait déjà beaucoup été critiquée par l’union européenne en avril dernier, et que la commission avait à l’époque appelé Ankara à réfléchir sur la liberté d’expression, l’annonce relance encore une fois le débat sur la liberté d’expression en Turquie.

Lors de la première audience, le musicien avait déclaré ne pas avoir pour objectif d’insulter ou d’humilier qui que ce soit. Athée militant, il avouait néanmoins trouver le conservatisme religieux trop présent et oppressant en Turquie et laissait entendre vouloir quitter le pays si la condamnation devenait effective.

Dès vendredi l’artiste réagissait sur Twitter en déclarant « continuer à penser demain, en homme libre et continuer à produire ». Très engagé, l’artiste avait notamment produit un oratorio dédié à l’une des victimes du massacre de Sivas où 37 intellectuels laïcs avaient été brûlés vifs dans un hôtel par des islamistes radicaux. Une œuvre produite à ce jour uniquement en Allemagne.

L’avocate du pianiste (qui devrait par ailleurs venir jouer en France dans les mois prochains) à précisé l’intention de faire appel devant la cour de cassation. Affaire à suivre ….

visuels: naive.fr

Gagnez 3×2 places pour le Festival des Musiques à l’Image (Audi talents awards) le 06.10
[Live report] Tristesse Contemporaine à la Gaîté Lyrique : « La tristesse durera toujours »
Marie Charlotte Mallard
Titulaire d’un Master II de Littérature Française à la Sorbonne (Paris IV), d’un Prix de Perfectionnement de Hautbois et d’une Médaille d’Or de Musique de Chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise, Marie-Charlotte Mallard s’exerce pendant deux ans au micro d’IDFM Radio avant de rejoindre la rédaction de Toute la Culture en Janvier 2012. Forte de ses compétences littéraires et de son oreille de musicienne elle écrit principalement en musique classique et littérature. Néanmoins, ses goûts musicaux l’amènent également à écrire sur le rock et la variété.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *