Classique

Concert Brahms au Festival européen Jeunes Talents

Concert Brahms au Festival européen Jeunes Talents

14 juillet 2018 | PAR Victoria Okada

Le Festival européen Jeunes Talents se tient dans la cour d’honneur de l’Hôtel de Soubise, à Paris, depuis 2000. Dans la 18e édition, du premier au 21 juillet, se succèdent des jeunes interprètes à l’aube de leurs carrières prometteuses.

cour-honneur-soubiseHôtel de Soubise, haut lieu musical de l’Ancien Régime
L’Hôtel de Soubise fut, jusqu’à la Révolution, un des hauts lieux de la vie musicale parisienne et européenne en logeant le Concert des Amateurs. Très populaires, ces concerts faisaient concurrence au prestigieux Concert Spirituel dirigé successivement par François-Joseph Gossec et le Chevalier de Saint-Georges. Ce dernier était également le principal chef d’orchestre du Concert de la Loge Olympique, lequel commanda à Haydn une série de symphonies dites « parisiennes ». Dans les murs de l’Hôtel de Soubise résonnèrent à maintes reprises ces œuvres, qui font aujourd’hui partie des plus célèbres pages orchestrales du compositeur. Les site est acquis par l’Etat et et officiellement affecté aux Archives de l’Empire en 1808. Aujourd’hui fermé à la visite à cause d’importants travaux, sa réouverture est prévue au cours de cette année 2018.

Concert Brahms du 12 juillet
Ce concert était annoncé comme l’intégrale des Trios pour piano de Brahms. Deux des trois interprètes ayant dû annuler leur participation, ils ont été remplacés au dernier moment par trois jeunes et brillants musiciens. Ainsi, outre Tanguy de Williencourt au piano prévu dès le début, nous avons entendu Anna Göckel au violon, Léa Hennino à l’alto et Yan Levionnois au violoncelle. Le programme Brahms a été maintenu, mais au lieu des trois Trios, nous avons entendu les Sonates pour violoncelle et piano n° 1 en mi mineur op. 38, pour violon et piano n° 2 en la majeur op. 100 et le Trio pour clarinette ou alto, violoncelle et piano en la mineur op. 114.

junes-talents-13-juillet-2018Tanguy de Williencourt, qui a tenu le clavier Steingraeber tout au long de la soirée, se fait remarquer par sa grande sensibilité, notamment par un sens de phrasé naturellement expressif. Il instaure un dialogue harmonieux, d’égal à égal avec chaque instrument, tout en conférant à ses partenaires une place privilégiée. Yan Levionnois, que nous avons tout récemment entendu aux Estivals de musique en Médoc (lire notre compte rendu), est toujours très inspiré. Son jeu franc a pourtant quelque chose d’extrêmement chaleureux qui transparaît dans sa sonorité ample et chaude. Cette qualité se montre tant dans l’« Allegro » agité que dans des moments plus calmes et gracieux. Dommage, donc, qu’il y ait eu quelques notes dont la justesse était un peu compromise. La violoniste Anna Göckel traite chaque note avec une attention particulièrement soignée. Son tempérament réfléchi est admirable dans l’« Andante tranquillo » mais dans des mouvements rapides, cela donne parfois l’impression que cela manque de spontanéité.
Après un bref entracte, le Trio avec clarinette ad libitum est ce soir joué à l’alto. Léa Hennino s’intègre entièrement dans l’ensemble plutôt que de s’affirmer en tant que soliste ; on aperçoit qu’elle a déjà une riche expérience de chambriste que l’on apprécie sans borne.
Pour terminer la soirée, les quatre musiciens se réunissent pour le mouvement lent du Quatuoravec piano en ut mineur op. 60 qu’ils jouent avec sérénité.

Prochain concert :
15 juillet à 12 h à l’Hôtel de Soubise (attention ! Le concert a été avancé à midi en raison du final de la Coupe du Monde), avec le Quatuor Girard et Sebastian Ene (piano) : création du Quatuor n°4 « The Starry Sky » de Philippe Hersant, œuvres de trois jeunes compositeurs (Alex Nante, Rodolphe Bruno-Boulmier et Camille Pépin) ainsi que Quintette pour piano et cordes en mi-bémol majeur op. 44 de Schumann
17 juillet à 20 h à l’Hôtel de Soubise, avec le Trio Cantor (Shuichi Okada, violon ; Gauthier Broutin, violoncelle ; Jean-Paul Gasparian, piano), œuvres de Tchaïkovsky, Kurtág, Rachmaninov.
Pour plus d’information, rendez-vous sur le site du Festival européen Jeunes Talents.

Photos : Cour d’honneur de l’hôtel de Soubise et hôtel de Rohan côté jardin © Archives nationales ; Anna Göckel © Lola Rossi ; Yan Levionnois © Natacha Colmez Photography ; Léa Hennino © DR ; Tanguy de Williencourt © Jean Baptiste Millot

Les Francofolies de La Rochelle : l’élégance de Clara Luciani, la disco-chic de L’Impératrice et la coolitude de BigFlo & Oli
Avec Drum Tao, vibrez au rythme du tambour japonais
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *