Classique

Agenda Classique de la semaine du 14 mai

Agenda Classique de la semaine du 14 mai

15 mai 2018 | PAR Claudia Lebon

Cette semaine, notre programme classique, encore une fois bien rempli, est dédié aux Parisiens, Lillois et Bordelais.

fest_der_freude_2493-michelides

Mardi 15 mai : A la Philharmonie,  Philippe Jordan dirige l’Orchestre de l’Opéra de Paris le temps d’un concert dédié aux symphonies de Tchaïkovski mettant en miroir les partitions de jeunesse du compositeur russe avec les partitions plus tardives. Une mise en lumière des variations de son oeuvre musicale où se dessinent des contrastes : la Troisième symphonie dite « Polonaise » rythmée et dansante et la Sixième symphonie dite « Pathétique » qui confesse le désespoir d’un homme.

Philharmonie de Paris , 221 Avenue Jean Jaurès Paris 19. A 20h30. Places de 65 à 75€ disponibles. Plus d’informations ici 

Mercredi 16 mai : Créée le 19 mars 1799 au Burgtheater de Vienne, Die Schöpfung, « La Création » de Haydn, fut un triomphe. William Christie et ses Arts Florissants présentent ce monumental oratorio qui donne voix à Adam et Eve et raconte les orages, les éclairs et les rugissements des bêtes sauvages au moment de la création de l’univers. Une oeuvre qui relie le classicisme au premier romantisme.

Philharmonie de Paris , 221 Avenue Jean Jaurès Paris 19. A 20h30. Places à 70€ disponibles. Plus d’informations ici

Mercredi 16 mai : L’Orchestre National de Lille, les solistes et les chœurs de l’Opéra de Lille et de Dijon unissent leurs voix pour le majestueux Nabucco de Giuseppe Verdi  et son hymne  « Va, pensiero » qui dit l’histoire des Hébreux réduits en esclavage par le roi de Babylone Nabuchodonosor. Une histoire d’exil éternelle et intemporelle qui lança la carrière de Verdi. Mis en scène par Marie-Eve Signeyrole et dirigé par Roberto Rizzi Brignoli, grand spécialiste de Verdi.

Opéra de Lille, Place du Théâtre 59 000 Lille. A 20h. Plus d’informations ici 

Jeudi 17 mai : Dirigé par Daniele Gatti depuis 2014, le Royal Concertgebouw Orchestra met à l’honneur l’imagination de Mahler et Prokofiev le temps d’un concert flamboyant à la Philharmonie de Paris. Une représentation en trois temps avec une ouverture de Weber, aux côtés des musiciens du Pôle Supérieur Paris-Boulogne-Billancourt, un virtuose concerto de Prokofiev interprété par Daniil Trifonov, puis la « Titan » de Mahler, dont Gatti est l’un des grands interprètes actuels.

Philharmonie de Paris, 221 Avenue Jean Jaurès Paris 19. Places à 95€ disponibles. Plus d’informations ici

Jeudi 17 mai : les accents passionnés et les paroxysmes sonores de la Sonate « À Kreutzer »  de Beethoven seront interprétés par le violoniste Nicolas Dautricourt et la pianiste Dana Ciocarlie chez Phillippe Maillard Productions, Salle Gaveau. Une pièce qui laissa sceptiques les contemporains du compositeur mais finit par entrer dans le Panthéon musical. Elle sera mise en regard avec la Sonate n° 2 de Schumann. 

Philippe Maillard Productions. Salle Gaveau, 45 rue de la Boétie Paris 8. De 22 à 55€. Plus d’informations ici 

Jusqu’au vendredi 18 mai : le fameux Pinocchio de Joël Pommerat est à Bordeaux, au Grand Théâtre de la ville, jusqu’à vendredi. Créé à Dijon sur commande du Festival d’Aix-en-Provence, le petit pantin de bois de notre enfance est ici dépourvu de tout sentimentalisme et épouse de nouveau la pauvreté décrite dans le roman de Collodi en 1881. Le spectacle sera retransmis en direct sur Arte jeudi 17 mai à 20h. Sur une musique de Philippe Boesmans.

Grand Théâtre de Bordeaux, Place de la Comédie 33 000 Bordeaux. Mardi 15, jeudi 17 et vendredi 18 à 20h. De 8 à 80€. Plus d’informations ici 

Dimanche 20 mai : Enrique Mazzola et Lionel Sow dirigent l’Orchestre national de Paris et  le Choeur de l’Orchestre de Paris pour honorer la puissance et le lyrisme de la fresque vocale et musicale du Requiem de Giuseppe Verdi. Une pièce poignante aux accents bouleversants, dédiée à l’écrivain Alessandro Manzoni, disparu en 1873. Le choeur est au centre de l’oeuvre, symbolisant le peuple face aux querelles entre l’Etat, l’Eglise et les cours.

Philharmonie de Paris, 221 Avenue Jean Jaurès Paris 19. A 16h30. Places de 10 à 30€ disponibles. Plus d’infrmations ici 

Visuel © Wikipedia Commons CC-BY-SA-4.0

Cannes 2018 : « Les Chatouilles », vibrante histoire d’une victime de pédophilie, à Un certain regard
Cannes 2018 : « Les Moissonneurs », drame sud-africain contemplatif en section Un Certain Regard
Claudia Lebon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *