Chansons
[Interview] Lisa Angell  » je vis un conte de fée »

[Interview] Lisa Angell  » je vis un conte de fée »

18 septembre 2015 | PAR Jean-Christophe Mary

La candidate à l’Eurovision 2015 présente dans quelque jours de nouvelles chansons signées Serge Lama, Patrick Fiori, Jacques Veneruso. Sur son dernier « N’oubliez pas » (Smart) sa voix chaude et émouvante y fait des merveilles et confirme qu’elle reste une interprète d’exception. Rencontre.

Bonjour Lisa. Vous avez fait vos classes en commençant dans les piano-bar sur la Côte d’Azur, fait du music hall aux côtés de Dany Lary. Maintenant vous êtes signée sur une major et avez participé à l’Eurovision cette année, avez-vous l’impression de vivre un conte de fée ? Quel est votre regard sur ce parcours atypique ?

Bien sûr que je vis un conte de fée, et je profite de chaque chose pour avancer. Mon métier restant d’être chanteuse, je suis fière de mon parcours.J’ai une équipe que j’apprécie beaucoup, et je réalise des rêves d’enfant donc je ne pourrais demander mieux !

Vous avez une voix puissante, digne des grandes interprètes de la variété française. Etre comparée à Susan Boyle c’est un compliment ?

C’est un compliment. Susan Boyle est une grande voix donc je reçois la comparaison avec plaisir.

Parlons de l’Eurovision, vous êtes arrivée 25e au concours de l’ Eurovision. Vous dites avoir vécu votre échec comme «une injustice». Pour quelles raisons ? Racontez-nous…
Mon résultat a été décevant aussi bien pour moi que pour mon équipe, mais on sait à quoi l’on s’expose lorsque l’on fait un concours. Cela fait partie des règles du jeu. J’aurais aimé avoir un meilleur classement mais je ne regrette rien car je suis fière de ma prestation.

Ces nouvelles chansons signées Serge Lama, Patrick Fiori, Jacques Veneruso, Robert Goldman,… reflètent-t-elles ce que vous êtes sur scène ?
Elles reflètent ce que je suis dans la vie, et donc automatiquement ce que je suis sur scène, et ce que je serai le 28 Septembre sur la scène du théâtre de la Porte Saint Martin !

Vous aviez repris « J’ai deux amours », « Le Petit bal perdu » et « Sous le ciel de Paris ». Que trouvent selon vous, les jeunes générations dans ces chansons d’une autre époque ?

Les jeunes générations découvrent ces chansons oubliées qui font selon moi partie du patrimoine français. Elles peuvent toucher de par leurs mots , et je suis ravie d’avoir pu donner une nouvelle visibilité à ces merveilleux titres.

Souvent les artistes sont animés par un moteur universel : l’amour, le plaisir, la souffrance aussi. Existe-t-il un thème récurrent dans vos chansons ?

L’amour sans hésitation, c’est mon moteur au quotidien.

On vous retrouve ce soir au Théâtre de la Porte St Martin.
Certains artistes ont un petit rituel avant d’entrer en scène. Certains comme Brel courent vomir aux toilettes, d’autres comme –M- font un pow wow avec leurs musiciens… Vous avez vous un petit rituel ?

Ma fille m’embrasse sur mes cordes vocales…
Elle sera là donc elle pourra le faire ! J’ai tellement hâte de pouvoir retrouver le public à l’occasion de cette date exceptionnelle. Je leur réserve de belles surprises !

Vous êtes née à Paris. Avez vous un endroit où vous aimez flâner ? Avez-vous un Paris secret, un petit coin de paradis où vous aimez vous retrouver ?
J’adore aller au Parc Georges Brassens qui est vraiment très agréable.

28 SEPTEMBRE
Théâtre de la Porte St Martin.16, bd St Martin, 10 e. Loc. Lieux habituels. A. €.
Album « N’oubliez pas » disponible (Smart)

Visuel : ©Donja Pitsch

Stéphanie Sinclair : des photos contre le mariage forcé
L’affiche de « La belle saison » retirée d’une mairie
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *