Non classé

Le dessinateur Glen Baxter, ce grand enfant, expose à la galerie Isabelle Gounod

Le dessinateur Glen Baxter, ce grand enfant, expose à la galerie Isabelle Gounod

14 décembre 2016 | PAR Ophelie Masson

Le dessinateur Glen Baxter expose ses dessins, parus comme inédits, à la galerie Isabelle Gounod jusqu’au 14 janvier. L’occasion d’aller à la rencontre de ce grand enfant, qui utilise l’humour pour dépeindre une société parfois absurde.

Glen Baxter 1

La première rencontre entre la galeriste Isabelle Gounod et le dessinateur a lieu à Londres, où Glen Baxter lui donne rendez-vous dans son « club ». Alors qu’elle s’attend à s’asseoir dans des fauteuils Chesterfield, la voilà plongée dans une bâtisse qui regorge de bibelots et petits objets animés rigolos, à l’image de l’artiste. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si son personnage favori, récurrent dans ses dessins, est un cow-boy : « des Etats-Unis au Japon, tout le monde sait ce qu’est un cow-boy, c’est universel, donc tout le monde comprend de quoi ou de qui il s’agit ». Tout semble prétexte au jeu pour celui qui expose aujourd’hui à Paris des dessins déjà parus comme des dessins inédits, en grand format.

Glen baxter 2

Du dessin récréatif aux journaux les plus reconnus
En nous accueillant dans la galerie, entouré de ses dessins, Glen Baxter enchaîne les vannes : « vous êtes journaliste ? Oh je suis vraiment désolé pour vous », lâche-t-il, narquois.
Imprégné d’un humour anglais légendaire, Glen Baxter nous fait rire et nous interpelle grâce à ses dessins, déjà publiés dans Le Monde et le New Yorker.
Lorsqu’il nous demande quelle est notre interprétation de son travail, nous lui expliquons à quel point, selon notre point de vue, son travail est empreint de sarcasme. Pas un sarcasme moqueur, mais plutôt de celui qui fait réfléchir, qui force à se regarder dans le miroir et à y voir nos contradictions, nos manquements et nos hontes. Mais pour lui, l’explication se résume à cela : votre interprétation n’engage que vous. « Peut-être que vous y voyez ceci, mais votre voisin le verra différemment, or vous aurez tous les deux raison. Les gens voient ce qu’ils ont envie de voir dans mon travail, ça leur appartient ».

Glen Baxter 3

Dessinateur : un vrai métier ?
« Je suis très inspiré par les écrits parus en France dans les années 1910. C’est l’atmosphère de cette époque surtout, dont j’aime me rappeler dans mes dessins ». Inspiré par Marcel Duchamp ou Apollinaire, être dessinateur de métier n’a pas toujours été une évidence pour Glen Baxter. « Au début quand je dessinais, les gens prenaient ça à la rigolade, ce n’était pas considéré comme un vrai travail ». Mais la reconnaissance fini par arriver. Il fait faire son propre papier et dessine aujourd’hui dans son atelier de Londres. S’il a décidé d’exposer à Paris, c’est parce qu’il a « une grande histoire d’amour avec la France ». Il a d’ailleurs déjà exposé au FRAC (Fonds Régionaux d’Art Contemporain) de la région Poitou-Charentes. Grand amateur de fromage et de bon vin, il vient régulièrement dans l’Hexagone, pour le travail comme pour le plaisir.
Cet artiste facétieux fini notre rencontre par ces mots « je n’ai jamais eu autant d’inspiration ».

Completely Baxter, Glen Baxter jusqu’au 14 janvier 2017
Galerie Isabelle Gounod, 13 rue Chapon 75003 Paris
www.galerie-gounod.com

Infos pratiques

Lasco Project #7 dévoilé au Palais de Tokyo
« La gentillesse » de Christelle Harbonn à La Criée à Marseille
Ophelie Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *