Non classé

L’Algérie à l’honneur du 7e festival des cultures d’Islam

18 septembre 2012 | PAR Yaël Hirsch

Du 12 au 22 septembre, l’Institut des Cultures d’Islam accueille le 7ème Festival des Cultures d’Islam et célèbre le cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie en donnant la parole à certains de ses artistes, cinéastes,  musiciens et auteurs.

Pendant le Festival et jusqu’au 26 janvier prochain, la photographe et plasticienne Halida Boughriet propose à l’Institut l’exposition « 50 ans de réflexion »; une interprétation en 3 temps (hier, aujourd’hui et demain) des changements depuis l’indépendance de l’Algérie.

Jeudi 20 septembre, place aux réalisateurs contemporains algériens, avec les projections de « Demain Alger », d’Amine Sidi-Boumédiène (2nd prix du Festival International du Film Oriental de Genève 2012), de « Demande à ton ombre » de Lamine Ammar-Khodja (Grand Prix du premier film – FID – Marseille 2012) et de « Mollement, un samedi matin » de Sofia Djama (Prix de la meilleure œuvre de fiction – Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand 2012).

Question danse, Nacera Belaza dont « Le Trait » a été acclamé au Festival d’Avignon en 2012 présente la chorégraphie « Le cri », mercredi 19 septembre à 21h30. (5-8€).

Pour les littéraires, des poèmes et des extraits d’interview du grand Kateb Yacine sont mis en scène vendredi 21 septembre à 20h30 avec « Le Poète comme boxeur » (5-8€). Et une rencontre entre l’auteure de « L’ampleur du saccage », Kaoutar Harchi et le psychanalyste Fethi Benslama a lieu, samedi 22 septembre à 12h.

Et question musique, samedi 22 septembre, la nuit sera énergique, avec une rencontre de rap Alger-Paris : Pascal Perez, architecte sonore du groupe IAM, de Marseille mais né en Algérie, propose une rencontre musicale aussi magique qu’intense, aussi émue que rageuse entre M16 et Sofiane Hamma, accompagnés du Kheper DJ set, composé de DJ Djel et DJ Rebel ! 12-15€. Réservations, ici.

Photo : Algerians, série photographique (c) Halida Boughriet.

Nicole Malinconi décrit une « séparation » pour vivre
Confessions d’un pornographe romantique, un classique du thriller érotique signé Maxim Jakubowski
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “L’Algérie à l’honneur du 7e festival des cultures d’Islam”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture