Mangas
« Sengo » tome 4, la guerre hors des tranchées

« Sengo » tome 4, la guerre hors des tranchées

07 décembre 2020 | PAR Laetitia Larralde

Avec le quatrième tome de sa série Sengo, Sansuke Yamada aborde la seconde guerre mondiale par un angle plus intime : celui de la famille. L’occasion d’en apprendre plus sur Kawashima en plongeant toujours plus près des blessures les plus enfouies.

Kawashima et Kadomatsu, anciens compagnons d’armes traumatisés par le conflit monstrueux de la seconde guerre mondiale, se débrouillent pour survivre à Tokyo, rasée par les bombardements. Alors que Kawashima est chez le médecin, une patiente arrive qui fait ressurgir de vieux souvenirs : la veuve de son frère aîné, mort au combat. Lui qui avait coupé les ponts avec sa famille, un clan de guerriers, retrouve alors son père, affaibli mais toujours aussi tyrannique.

Dans ce nouveau tome, Sansuke Yamada déplace le drame dans la sphère familiale. Pour une famille telle que celle de Kawashima, le poids des traditions est lourd et empêche de choisir librement son destin. Le père va même jusqu’à considérer que la mort au combat est préférable à la vie après une défaite, et voit le retour de son fils comme un manquement à l’honneur familial. Les souvenirs de jeunesse de Kawashima, alors un étudiant discret féru de littérature, un petit faible pour sa belle-sœur, contrastent brutalement avec la vie l’ancien soldat qui noie sa colère dans l’alcool.

C’est également là l’occasion d’aborder le quotidien des civils sous les bombardements. Familles déchirées, morts et blessés par les bombes incendiaires, perte des maisons et des souvenirs de famille… Les habitants de Tokyo, et des quelques grandes villes désignées comme cibles par l’armée américaine, ont vécu des drames tout aussi lourds que les soldats au front. Et ce sont sur les épaules des femmes et fillettes, entraînées à se défendre avec de dérisoires lances de bambou, que repose la préservation d’une famille qu’elles ne sont pas sûres de retrouver.

Mais cette réunion pénible avec son passé marque aussi le retour d’une lueur d’espoir pour Kawashima : sa faculté d’aimer renaît. Ainsi, petit à petit, la vie reprend le dessus, et la légèreté vient recouvrir les décombres et adoucir les souffrances. Dans ce délicat équilibre entre douceur et douleur réside toute la force de Sengo.

Sengo, tome 4 : Souvenirs, de Sansuke Yamada
184 pages, 9,45€ – Casterman

Visuel : ©Casterman

Acheter l’album sur Fnac.com

Une playlist, une playlist, une playlist !
To Be a Machine (version 1.0) / Bush Moukarzel et Ben Kidd / Dead Centre : “S’envoler autre”
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture