Mangas
Pureblood Boyfriend tomes 1 et 2 : il sang si bon

Pureblood Boyfriend tomes 1 et 2 : il sang si bon

24 décembre 2013 | PAR Sandra Bernard

Les vampires, valeur sure du manga reviennent dans une nouvelle publication aux éditions Kurokawa. Après le vampire geek et le vampire paresseux, retour aux fondamentaux avec une jeune éphèbe envoutant et séducteur de jeunes lycéennes.

Kana, une élève serviable du lycée Sainte Agathe, voit son destin changer du jour au lendemain lorsqu’elle croit apercevoir dans la cohue, Aki, son ami d’enfance perdu de vue depuis longtemps. De stupeur, elle est victime d’un accident et manque de mourir. Aki vole à son secours et cette rencontre bouleverse sa vie lorsqu’elle apprend que ce dernier est un vampire. Depuis son sauvetage, ils sont intimement liés et c’est alors que les ennuis commencent pour la jeune fille avec l’apparition d’un loup garou, d’un étrange personnage chargé de surveiller Aki et la recherche de « stigma ».

Suite à de nombreuses péripéties, Kana accepte son sort relativement calmement et décide de tout faire pour aider Aki. C’est ainsi qu’elle décide de fonder un club étudiant enquêtant sur des faits étranges. Peu enthousiastes, Aki et leur nouveau camarade loup garou finissent tout de même par consentir à participer. Leur première affaire les conduit sur les traces d’un site étrange où officie un devin presque infaillible.

Si le premier tome est loin d’être extraordinaire et rappelle sans peine le grand hit Vampire Knight, le second tome se révèle de loin plus intéressant et original. L’auteure se permet de nombreux traits d’humours, fait apparaitre de nouveaux personnages encore plus énigmatiques et approfondit le background de ses héros.

Ce shôjo gothique regroupe tous les codes habituels du genre. Une jeune fille un peu naïve et serviable envoutée par un beau jeune vampire ténébreux un peu mufle sur les bords. Un second rôle masculin ajoute un peu d’humour et complète ce qui pourrait s’apparenter à un triangle amoureux.

Les graphismes classiques mais efficaces sont relativement dépouillés, même si l’auteure apporte un grand soin au dessin de ses bishônen.

Clairement destiné à un public de jeunes filles en fleur, l’ouvrage se lit rapidement et facilement. Légèrement sensuel et romanesque, les rebondissements et flashback énigmatiques tiennent le lecteur en haleine. Les quelques confrontations ainsi que les révélations apportent du dynamisme à ce récit maitrisé. L’élan prit par le second tome semble placer la série sur de bons rails. Suite au tome 3…

Visuels : © 2011 Aya Shouoto

Informations pratiques :

PUREBLOOD BOYFRIEND, Aya SHOUOTO, Date de parution : 12 Septembre 2013, Nombre de pages : 176 p., Code EAN : 2-351-42827-7, Dimensions : 128 x 182 mm, Série : Pureblood Boyfriend, Titre original : PUREBLOOD BOYFRIEND – T1/ Junketsu + Kareshi

Page sur le site de l’éditeur VF

Date de parution : 12 Décembre 2013, Nombre de pages : 176 p., Code EAN : 2-351-42828-5, Dimensions : 128 x 182 mm, Série : Pureblood Boyfriend, Titre original : PUREBLOOD BOYFRIEND – T2/ Junketsu + Kareshi

Page sur le site de l’éditeur VF

Pour un rendez-vous érotique avec un Agent Provocateur
[Critique] « Tel père, tel fils », beaux portraits de familles par Hirokazu Kore-eda
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *