Mangas
La fleur millénaire T2 : rouge comme le sang

La fleur millénaire T2 : rouge comme le sang

01 juillet 2013 | PAR Sandra Bernard

la-fleur-millenaire-manga-tome 2

Le récit de la fleur millénaire se poursuit dans un climat martial. Aki et Hakusei sont entraînés dans les batailles que se livrent les pays de Kô et de Â. Entre perte de l’enfance et séparation, les deux jeunes protagonistes devront surmonter bien des épreuves dans ce nouveau tome.

La guerre est déclarée entre le puissant pays de  et le petit pays de Kô. Hakusei a choisi de suivre Seitetsu et de partir dès maintenant au combat. Aki arrive peu de temps après, mais retrouve un Hakusei plus sombre et distant. Confrontée à son tour à la dure réalité de la guerre, elle doit faire preuve d’audace pour sauver ses hommes. La seconde partie du volume voit l’entrée en scène, sur un ton plus léger, du pays de Sô, et l’importance grandissante d’Aki sur l’échiquier du pouvoir ne fait plus de doute.

 Dans ce second tome, Aki est, pour la première fois, confrontée à la guerre et aux responsabilités de dirigeant. Réussissant à gagner le respect des soldats, elle est également l’objet de toutes les attentions, pour le meilleur comme pour le pire.

La situation géopolitique évolue avec l’entrée en scène du pays de Sô souhaitant s’allier à Kô, de crainte d’être la prochaine cible de l’insatiable pays de Dô. Ainsi, un nouveau personnage fait son entrée, l’espiègle Kaitan venu demander la main d’Aki pour en faire la reine de Sô. Une proposition à ne pas négliger, qui pourrait faire d’elle la femme la plus puissante des quatre royaumes. Seulement, la princesse peut-elle se résoudre à épouser quelqu’un qu’elle ne connait pas…

Moins dramatique que le premier tome, ce nouveau volume est toujours aussi captivant et limpide.

Visuel : © 2008 Kaneyoshi IZUMI / SHOGAKUKAN

Page sur le site de l’éditeur VF

Informations pratiques :

Code EAN : 9782820306814, Référence : M9782820306814, Code ISBN : 978-2-82030-681-4, Nb de pages : 192, Éditeur VF : Kazé
[Live-Report] : L’avant première de Frances Ha au Festival Paris Cinéma
Le DubStep, poésie des machines, musique du futur, ou les 2?
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *