Mangas

Cage of Eden Tome 3 : l’ennemi invisible

Cage of Eden Tome 3 : l’ennemi invisible

01 septembre 2014 | PAR Sandra Bernard

Le second tome de Cage of Eden, plus sombre que le premier, a montré que la fuite par la mer était impossible et surtout que les sombres instincts des autres passagers font surface. Akira et ses amis décident de trouver un abri afin de réfléchir et de soigner Rion qui est gravement blessée. Cette fois-ci, leur groupe va croiser celui de Yarai, accompagné d’une professeur et de quelques voyous du collège. Comment vont tourner les événements ?

[rating=4]

cage of eden t3

Rion est gravement blessée, mais l’abri semble sûr avec de l’eau et de la nourriture à profusion ; aussi, la petite équipe peut se reposer et se soigner, et l’espoir renaît. C’est alors que le groupe de Yarai fait son entrée. Les mauvais garçons imposent leur présence à leurs camarades et n’hésitent pas à piller leurs réserves. Mais bien vite, une étrange maladie touche tour à tour les membres des deux bords, maladie dont l’issue est fatale …

Une fois encore les tragédies se succèdent, avec cette fois un danger insidieux qui n’épargne personne ou presque. L’auteur parvient à tenir le rythme avec l’introduction de nouveaux protagonistes et d’un mal mystérieux qui touche les survivants, rappelant qu’il existe aussi des dangers que l’on ne voit pas.

Le caractère des protagonistes continue de s’affirmer et l’on remarque (même si c’était cousu de fil blanc) le rapprochement de Rion et Akira, bien que l’un des deux ne veuille se l’avouer.  L’histoire est prenante et la série s’avère pour le moment une bonne surprise, bien que non exempte de petits défauts déjà soulignés dans les chroniques des précédents tomes.

Informations pratiques :

Yoshinobu Yamada, Cage of Eden tome 3, soleil maga, seinen, 12/2013, 190 pages

Visuel : couverture de l’ouvrage

[Deauville, Compétition] Les vampires mélancoliques de « A girl walks home alone at night » d’Ana Lily Kapour
CelebGate : les stars dans la tourmente
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *