Livres
Maisons d’écrivains et d’artistes Paris et ses alentours d’Hélène Rochette

Maisons d’écrivains et d’artistes Paris et ses alentours d’Hélène Rochette

18 avril 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Texte d’Hélène Rochette et illustrations de Pascal Paillardet

L’histoire des grands hommes de plume et d’art se confond avec l’Histoire. Hommes de goût, femmes aussi dans les cas présentement cités de Madame de Sévigné, Elsa Triolet et de Rosa Bonheur, les artistes choisissent de beaux lieux pour laisser éclore et s’épanouir leur inspiration. Pour cela, rien de tel qu’une bonne respiration donc une atmosphère sereine, paisible et si possible au plus près de la nature. Ce sont donc dans des cadres idylliques pour la plupart que les artistes s’épanouissent. Même les 50m2 de Boris Vian dans une modeste cité parisienne se font, grâce aux aménagements astucieux de l’écrivain, petit paradis au soleil duquel fleurissent de belles idées.

 

Hélène Rochette est une journaliste indépendante qui adore la littérature, les arts, les lettres et l’Histoire. Elle nous fait entrer en toute simplicité dans l’intimité d’êtres d’exception qui ont laissé une empreinte indélébile dans leur lieu de vie qui était à leur image comme les mots  et les notes qu’ils ont couché sur le papier, les coups de pinceau qu’ils ont donné sur les toiles et les figures qu’ils ont sorti de la terre glaise. L’auteur manie superbement l’art des mots, elle donne le sentiment de nous raconter avec la vie de chaque artiste une nouvelle, un récit passionnant, souvent beau et touchant, très romantique dans le cas d’Auguste Rodin et sa femme ainsi que dans dans celui de Louis Aragon et Elsa Triolet.

Le guide présente tout d’abord des cadres de vie d’artistes parisiens dont beaucoup sont devenus des musées: le musée Bourdelle dans le XVème, le musée de la vie romantique qui fut l’antre d’Ary Scheffer près de Montmartre, le musée Gustave Moreau…Les lieux qui se trouvent aux abords de Paris sont beaucoup moins connus et deviennent le théâtre d’interminables agapes dans la nature. Si certains comme Barbizon ont abrité de nombreux artistes:Charles-François Daubigny, le douanier Rousseau, Corot, Picasso, Van Gogh, Cézanne , d’autres préfèrent au contraire choisir leur propre lieu atypique que le hasard des circonstances, comme dans le cas de Jean-Jacques Rousseau à Montmorency, un coup de cœur pour Louis Aragon et Elsa Triolet ou les circonstances familiales vont leur faire adopter pour fief. Ainsi, François Mauriac se laissera séduire par Vémars grâce à sa belle-famille qui lui fera connaître les charmes de la Seine et Oise.

Chaque histoire nous transpose dans un univers féerique, fantasmagorique et merveilleux en particulier celle de Maurice Maeterlinck et de sa femme à Médan. Tous les artistes cités ici semblent avoir trouvé « leur oiseau bleu du bonheur » dans leur demeure retirée où ils peuvent s’adonner à leurs passions artistiques et romantiques. Beaucoup se découvrent même comme Louis Aragon une passion pour le jardinage et pour l’architecture comme Emile Zola qui ne cessa d’agrandir son petit nid de Médan, s’offrant même une île.

Il faut lire ce livre car il est impossible de le résumer, toutes les histoires contées ici sont fabuleuses, elles nous racontent des destins singuliers marqués par les lieux dans lesquels se sont nourri leurs inspirations. Nous voyageons dans le temps, les lieux et l’histoire, le mystère de ces vies d’artistes nous saisit et nous fascine durablement grâce à la remarquable manière dont Hélène Rochette nous les fait revivre et aux très belles illustrations de Pascal Paillardet. Un guide remarquable.

Les vernissages de la semaine du 21 au 24 avril
No(w) Future : Musiques et utopies au 106, Rouen du 11 mai au 10 juin 2012-Gagnez vos places
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture