Actu
Les Zébrures d’Automne clôturent la rentrée littéraire avec ses remises de prix !

Les Zébrures d’Automne clôturent la rentrée littéraire avec ses remises de prix !

29 septembre 2020 | PAR Chloé Coppalle

Cette année encore, la rentrée littéraire était à la hauteur de nos attentes ! Alors pour clôturer le mois de septembre, direction Limoges ce dimanche 27 septembre pour assister à la remises des prix littéraires des Zébrures d’Automne ! Prix SACD de la Dramaturgie Francophone et Prix RFI Théâtre, suivez le guide !

Andrise Pierre, lauréate 2020 du Prix SACD de la Dramaturgie Francophone pour Elle voulait ou croyait vouloir et puis tout à coup elle ne veut plus  !

La rédaction avait présenté l’histoire du Prix l’année dernière, qui cette année a décidé de créer un fond de soutien pour aider les auteur.e.s qui rencontrent les difficultés que nous connaissons. Annoncée par Panchika Velez, présidente de la commission théâtre de la SACD, accompagnée par Hassane Kassi Kouyaté, auteur, metteur en scène et directeur du festival, c’est l’auteure haïtienne Andrise Pierre qui a été nommée lauréate 2020 avec son œuvre Elle voulait ou croyait vouloir et puis tout à coup elle ne veut plus. Centrée sur la femme, la possession de son corps et les silences, Andrise Pierre a écrit cette pièce pendant le confinement.

 

 


Le Prix RFI Théâtre 2020 est remporté par Souleymane Bah pour La Cargaison !

Et c’est en présence de la lauréate 2019, Valérie Cachard, qui avait été nommée pour Victoria K, Delphine Seyrig et moi ou la petite chaise jaune, qu’a eu lieu cette cérémonie ! Présentant l’année qu’elle venait de passer, elle raconte qu’au moment où elle reçoit le Prix RFI Théâtre l’année dernière, elle traverse une période de doutes. Suite aux Zébrures d’Automne 2019, elle rentre au Liban, où elle se retrouve un peu bouleversée par les manifestations qui commencent alors tout juste. Très émue par sa nomination l’année dernière, elle tenait à dire qu’être lauréate du prix littéraire était une très belle expérience permettant d’apporter de l’assurance aux auteur.e.s et des contacts pour créer de nouveaux projets, avant de remettre le flambeau à Souleymane Bah !

« Tu t’es faite la promesse de ne pas pleurer, moi je ne me suis pas fait cette promesse », adresse Souleymane Bah, lauréat du Prix RFI Théâtre 2020 à Andrise Pierre. Annoncé par Felwine Sarr grâce à une vidéo tournée depuis New York, l’auteur présente dans un cérémonie émouvante son ouvrage primé, La Cargaison, qui parle de la mort de masse que produit la crise migratoire. C’est dans le contexte d’un drame familial que Souleymane Bah écrit cette pièce, celui de son père malade qui décède en mai 2020. Parce-qu’écrire lui permettait de sortir quelques instants de la maladie, il se pose alors une question : « et si je donnais la parole aux morts ? ». Alors il décide d’emmener le lecteur déambuler entre le cimetière, qui n’a plus de places, la morgue, qui n’a plus de places, les fossoyeurs, qui ne s’arrêtent plus. « Je pense à ces jeunes », déclare-t’il. « Des jeunes qui se font tuer depuis une dizaine d’années, je veux leur dédier ce Prix ».

Un grand bravo aux deux lauréats !

 

Visuel : ©Christophe_Pean

Date des remises de Prix
Dimanche 27 septembre, Caserne Marceau, Limoges, dans le cadre des Zébrures d’Automnes (du 23 septembre au 4 octobre 2020), épisode automnal du festival Les Francophonies. Des écritures à la scène.

Nicolas Hulot et Frédéric Lenoir D’un monde à l’autre : Le temps des consciences
Phénix Festival : Carte blanche à Julien Cottereau, un artiste qui illumine le quotidien avec tendresse et fantaisie
Chloé Coppalle

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *