Livres

Les voix d’outre-tombe, Guillaume Cuchet revient sur le spiritisme du 19ème siècle

Les voix d’outre-tombe, Guillaume Cuchet revient sur le spiritisme du 19ème siècle

11 novembre 2012 | PAR Jean-Paul Fourmont

Normalien, Guillaume Cuchet enseigne l’histoire contemporaine à l’université Lille III ainsi qu’à l’IEP de Paris. Guillaume Cuchet est spécialiste du purgatoire (Le Crépuscule du purgatoire, 2005) et vient de publier un ouvrage sur les tables tournantes et le spiritisme dans la société du XIXe siècle.

LES ORIGINES AMERICAINES

Le spiritisme est né aux États-Unis d’Amérique et, plus précisément, dans l’Etat de New York, en avril 1848, chez la famille Fox qui était d’origine allemande. Des bruits secs et durs se firent en effet entendre dans la maison et deux fillettes de la maison s’amusèrent à imiter ces bruits. Les habitants de la maison crurent alors entrer en contact avec des esprits. On sut bientôt que l’esprit en question était celui d’un ancien colporteur assassiné cinq ans plus tôt par les précédents locataires de la maison. Ceux-ci entendaient en effet lui dérober son argent. Peu à peu, tout le monde entendit parler de ces manifestations peu communes. Cela concerna surtout les populations blanches et protestantes du Nord-Est du pays, et beaucoup moins les populations du Sud esclavagiste.

LA DANSE DES TABLES

La danse des tables est la version hexagonale du « table-moving » américain, ou du « Tischrucken » allemand. Elle connut son apogée en mai 1953, et ce pendant plus d’un an. Ensuite, on passa aux tables parlantes, puis à l’écriture automatique.

LA DOCTRINE SPIRITE

Le spiritisme est né en1857, à partir du Livre des esprits d’Allan Kardec. Véritable célébrité à l’époque, Allan Kardec est aujourd’hui enterré au cimetière du Père Lachaise et sa tombe reste l’une des plus visitées.
De son vrai nom Hippolyte Léon Denizard Rivail, Allan Kardec était d’origine lyonnaise. Il était enseignant et écrivit divers livres. Son ouvrage fondamental est conçu comme celui d’une conversion progressive au spiritisme.
La réincarnation, ou pluralité d’existence, est le dogme principal du spiritisme. Le spiritisme vise le progrès individuel et social. Son système, une fois qu’on en avait admis les principes (c’est-à-dire l’existence des esprits et la possibilité de communiquer avec eux), était très solidement chevillé et fonctionnait presque tout seul, à l’épreuve des contestations.

LE MOUVEMENT SPRIRITE

L’une des particularités de la situation française est que les tables tournantes y ont donné naissance à un mouvement organisé relativement important, sans équivalent ailleurs dans le monde, en dehors des Etats-Unis d’Amérique, où son homologue présentait au demeurant des traits assez différents. La notoriété de Kardec a longtemps contribué à masquer la complexité du spiritisme et ses divisions internes, lesquelles étaient pourtant grandes. Au cours du présent ouvrage, Guillaume Cuchet propose un classement entre spiritisme de récréation, spiritisme de consolation et spiritisme de conviction.

LA MONTEE EN PUISSANCE DU BRESIL

Le spiritisme est l’une des rares sectes ou nouveaux mouvements religieux qui ont bien failli réussir à s’implanter dans la société française. De ce côté-ci de l’Atlantique, le spiritisme a inspiré des mouvements culturels et contre-culturels. Dans l’Hexagone, le spiritisme a survécu à ses fondateurs, surtout dans le Midi et dans le Languedoc. Le spiritisme est l’une des toutes premières manifestations de l’américanisation de la culture européenne et, en même temps, le théâtre d’une certaine rivalité franco-américaine. Le spiritisme prit finalement une ampleur phénoménale au Brésil, pays qui remplaça peu à peu la place de choix qu’occupait la France dans ce domaine.

Cet ouvrage est extrêmement intéressant, car il traite d’une façon à la fois didactique et « savante » un phénomène de société toujours actuel, comme l’illustre notamment le film « Le sixième sens » avec Bruce Willis.

Guillaume Cuchet, Les voix d’outre-tombe, Seuil, octobre 2012, 453 p., 25 euros.

Photographies de Anne Wiazemsky: une vie sur pellicule
Diane Kruger illumine les Champs-Elysées
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *