Livres

Les pères et les mères sont des êtres humains comme les autres, de Paul Mesa

22 février 2013 | PAR Yaël Hirsch

Premier roman d’un publicitaire allemand, « Les pères et les mères sont des êtres humains comme les autres » est un texte frais qui donne la parole à une femme de chambre portugaise de 26 ans qui vient de perdre sa mère. Une trouvaille Albin Michel pour un printemps plus léger… Sortie le 7 mars 2013.

Travaillant et vivant avec sa mère depuis de nombreuses années dans un petit hôtel allemand plein de charme, la jeune et petite (1m49) Bica ne connaît de son père qu’une photo. Ayant changé de lieu de vie aussi souvent que de beau-père, elle n’a jamais vu le pays où elle est née et n’a plus comme lien avec le Portugal que quelques colis et coups de fil de la sœur de sa mère. Le petit monde de Bica s’effondre quand sa mère meurt très vite d’un cancer bien avancé. Les semaines qui suivent Bica continue de parler à son fantôme tout en perçant avec minutie les préservatifs des clients de l’hôtel afin de les pousser à avoir des enfants… Au même moment, l’hôtel est mis en danger quand on accuse « Madame », la propriétaire d’encourager  la prostitution dans ses murs. Heureusement, un peu plus jeune que Bica, le fils de « Madame » revient pour mettre un peu d’ordre dans ‘hôtel désorganisé …

Vivant et frais, marchant sur le mode du flash-back léger et sur la précision de la boisson préférée des personnages, « Les pères et les mères sont des êtres humains comme les autres » dresse un joli portrait de petit bout de femme qui fait à la fois le deuil de sa mère, son éducation sentimentale et une quête sur ses origines. Avec un brin de folie et un soupçon d’exotisme portugais, un « feelgood » qu’il serait malheureux de se refuser.

« Les pères et les mères sont des êtres humains comme les autres » « Die kleine Göttin der Fruchtbachkeit », de Paul Mesa, trad. Dominique Autrand, Albin Michel, 285 p., 19.50 euros. Sortie le 7 mars 2013.

Les premiers noms pour le festival Art Rock
[Live report] Aline au Café de la Danse : léger, charmeur et trémoussant
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Les pères et les mères sont des êtres humains comme les autres, de Paul Mesa”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture