Livres

Le voyageur Jean Rolin part à la découverte de L.A dans <em data-lazy-src=

Le voyageur Jean Rolin part à la découverte de L.A dans Le Ravissement de Britney Spears

19 août 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Quoi de plus fou pour un journaliste voyageur ayant reçu le prix Albert Londres pour son récit de voyage en Afrique Ligne de front en 1988 ? Ecrire un roman dont le personnage principal est un agent secret partant à la découverte de la plus étrange des faunes : la jet set de Los Angeles avec comme seul moyen de locomotion les transports en commun.

Jean Rolin joue sur les enjeux du mots ravissement. Il nous dirige vers un rapt, mais le récit ne sera que celui d’une émotion. Britney ? Elle est ici une idée, un symbole qui, quant elle devient visible, déçoit par sa « beaufitude », alors, l’auteur la laisse manger de la junk food en famille au fond du diner, Lindsey Lohan est bien plus fascinante.

Le ravissement de Britney Spears raconte donc les tribulations d’un agent incompétent dans cette mission spécifique. Le récit se fait en voix off, en direct du Tadjikistan où notre héros est en poste. L’idée du roman est géniale : une groupie islamique veut enlever Britney Spears, la France se demande si la menace est réelle.

On y découvre une ville fréquentable par l’humain qui ose détourner les chemins prévus pour les voitures. Les visites de Los Angeles par le bus 750 et les randonnées forcées par manque de transport nous font passer sous les ponts des freeways. Dans ses rendez vous avec Fuck, un indic au nom de scène hors pair, l’agent crapaüte les collines et fréquente les bas-fonds de la cité des anges.

Jean Rolin offre un joli portrait de personnages. Wendy, son amoureuse ou espionne, Shotemur « le responsable du Kismat-i Amniyat-i Milli, le service de sécurité que tout le monde ici persiste à désigner sous son nom de KGB « , son oreille attentive aux gossip dans le campement tadjik.

Le livre est agréable à lire, l’écriture est vive et rapide, mais la tension peine à monter. Il faut attendre les dernières pages pour plonger dans un véritable thriller où notre héros se retrouve pris dans un piège sans issue faisant écho aux premières lignes du roman.

Extrait

« A la sortie de la station de métro Universal, au pied du gratte-ciel abritant les bureaux de cette compagnie, le bus rapide 750 en direction de l’ouest  – « Westbound, Al Oeste »  –  stationnait le long du quai 3, moteur tournant, ce qui augurait favorablement de la suite. Sur le parking, une grosse dame noire, vêtue de l’uniforme de la compagnie des transports, tirait sur sa cigarette d’ultimes bouffées, avec une hâte d’autant plus fébrile que cette habitude déplorable, elle le savait, était condamnée à disparaître, plusieurs localités de l’agglomération de Los Angeles l’ayant déjà prohibée sur l’ensemble de leur territoire. Avant de démarrer, le bus 750 dut encore déployer sa rampe d’accès afin de charger un type se déplaçant sur une chaise roulante. Les handicapés, à égalité avec les fous, et juste derrière les femmes de ménage hispaniques, forment une part importante de la clientèle des bus, et comme il ne s’agit pas toujours de vieillards, on est amené à se demandé si le caractère encore guerrier de l’Amérique, par comparaison avec l’Europe, est à l’origine de cette particularité. »

P.107-108

Visuel home : (c) Dominique Houyet

 

Les Experts : Marg Heldenberger quitte la série
Le Festival d’Ile de France : des mondes et merveilles à découvrir
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *