Livres
Le génie visionnaire d’Erwin Blumenfeld à portée de main grâce à Stern Fotografie

Le génie visionnaire d’Erwin Blumenfeld à portée de main grâce à Stern Fotografie

18 mai 2012 | PAR Kylhian Hildebert

Le numéro 65 de la collection Stern Fotografie est consacré à Erwin Blumenfeld, Ce photographe allemand né en 1897 a constamment été en avance sur son temps. Tel un nouveau Man Ray (dont il a été l’un des plus grands admirateurs) il a usé de multiples outils (distorsion, collage, photomontage, saturation de couleurs) pour obtenir des clichés d’exception et ce avant même la création de tout logiciel de retouche photographique…

 

Erwin Blumenfeld a d’abord participé au mouvement Dada, puis il s’oriente rapidement à partir des années 1930 vers la photographie de mode et les portraits ; il est alors repéré par Vogue Paris. Face à la montée du nazisme en Europe il réussit à s’exiler aux Etats-Unis à l’orée des années 1940 et arrive à New York en 1941. 

Son inventivité ne cesse de se confirmer ; une grande partie des normes de la photographie de mode actuelle n’existerait pas s’il n’y avait eu Erwin Blumenfeld, lui le premier a utilisé des maquillages très recherchés, a conceptualisé certains types d’éclairage ou encore a standardisé certaines poses de mannequin… On ne peut s’empêcher d’être incroyablement frappé par la modernité qui émane de ses clichés ; la majorité des photographies ici présentes a été prise durant les années 1940-1950, or elles semblent intemporelles, comme échappées du temps et pourraient très bien être prises à l’heure actuelle. D’ailleurs ce n’est pas un hasard si des photos telles que Marina (1967) ou Nude (1937) sont encore reprises dans le nu artistique contemporain et que dire de The Doe eye (1949), photographie qui illustre la couverture du livre, 1000 fois recopiée ; jamais égalée. Blumenfeld a su saisir et isoler tout ce qui faisait l’attrait du visage de Jean Patchett : ses lèvres, son regard pénétrant et bien évidemment son grain de beauté.

Sur bon nombre de ses photos se trouvent des femmes, souvent nues, mais ce n’est pas tant la représentation de la nudité qui intéresse Blumenfeld que les innombrables possibilités plastiques et esthétiques qu’il pourra effectuer. Distorsion, figures artificiellement allongées, photo prise à travers du verre ou vue d’un miroir, images projetées sur le corps ; en somme il invente et utilise des techniques de prise de vue totalement inédites pour l’époque.

Véritable vivier pour tout photographe, à l’heure où plus rien ne semble possible sans logiciel de retouche, Erwin Blumenfeld prouve que la technologie ne saura jamais se substituer à l’ingéniosité de l’artiste.

© Stern FOTOGRAFIE Portfolio No. 65 Erwin Blumenfeld, distributed by teNeues, www.teneues.com, Photo © Lisette Blumenfeld Georges, courtesy Galerie Kicken Berlin and Art

 

Reality, le film de Matteo Garrone sur la folie de la téléréalité tombe à plat
Les bons plans du long week-end du 17 au 20 mai
Kylhian Hildebert

2 thoughts on “Le génie visionnaire d’Erwin Blumenfeld à portée de main grâce à Stern Fotografie”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture