Jeunesse
Teckel d’Olivier Douzou et Frédérique Bertrand

Teckel d’Olivier Douzou et Frédérique Bertrand

29 septembre 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Dans la collection Comptines en continu, une série de douze livres cartonnés de vingt pages chacun, ayant tous un animal pour héros, voici le second: Teckel qui sort en même temps que le premier: Poney et les deux suivants: Ours et Minou, chacun ayant les mêmes auteurs.

Dans ce second livre, le personnage principal, Teckel, est un petit chien têtu qui comprend tout de travers à moins qu’il ne fasse exprès de ne pas obéir aux ordres de ses maîtres. Il disparaît en s’étirant pour laisser place au personnage suivant: l’ours.

Toutes les phrases du livre riment ce qui accentue l’effet comique de l’histoire. Une des pages sur la nourriture du chien fait même franchement rire. Son auteur, Olivier Douzou a écrit plus de soixante livres pour la jeunesse essentiellement aux éditions du Rouergue où il est directeur artistique et éditorial depuis 2011 mais également aux éditions Memo et au Seuil. La qualité de ses ouvrages est si bien reconnue qu’ils ont été couronnés de nombreux prix: Totem, Baobab, Bologna Ragazzi…

Frédérique Bertrand est une illustratrice française qui travaille pour la presse adulte comme pour la jeunesse. Elle est l’auteur-illustratrice au Rouergue d’une dizaine de livres dont la série des « pyjamarama ». Ses dessins font beaucoup sourire dans cette histoire à cause de l’air de majesté que prend le chien, comme si le comportement de ses maîtres était indigne de lui; il se retire d’ailleurs avec noblesse à la fin.

Les enfants doivent subir beaucoup d’ordres comme les animaux, des consignes qui leur paraissent parfois stupides ou injustifiées ce qui les oblige à réfléchir et donc à les remettre en cause. Cette aventure les fera réfléchir en s’amusant sur le thème de l’obéissance, une seconde comptine encore plus divertissante que la première.

Poney d’Olivier Douzou et Frédérique Bertrand
Ours d’Olivier Douzou et Frédérique Bertrand
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *