Jeunesse

Maître des brumes de Tomi Ungerer

Maître des brumes de Tomi Ungerer

18 mars 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Finn et Cara sont deux jeunes enfants, fils de pêcheurs. Ils vivent dans un joli petit village en Irlande. Un jour, leur père leur construit une embarcation et les enfants partent régulièrement se promener en mer. Lors d’une de ces excursions, une tempête les contraint à aborder sur l’Ile aux Brumes, un lieu à la réputation effrayante.

Tomi Ungerer est un des illustrateurs pour la jeunesse les plus fameux de tous les temps, l’un des trois plus reconnus à l’heure actuelle avec Quentin Blake et Tony Ross, un grand et beau musée lui est même consacré dans sa ville natale: Strasbourg. Il est l’auteur de nombreux livres fameux sortis à l’Ecole des Loisirs dont Les trois brigands, Jean de la Lune, Crictor, Adélaïde, Emile, Orlando…une série sur des animaux sauvages qui se font apprivoiser le temps d’une histoire. Originaux et magiques, histoires et dessins de Tomi Ungerer font chaque fois les délices des petits et des grands (voir nos articles sur Ogres, brigands et compagnie, Crictor, Où est ma chaussure? et Où est l’escargot?).

Ciel, mer et brume se confondent dans un vert-gris poétique pour une histoire fantastique, étrange et merveilleuse qui nous conduit dans la sauvage et intemporelle Irlande. Notre imagination s’envole avec celle de l’auteur en tournant les pages de cette belle balade en barque, mystérieuse et troublante. Les jeunes héros s’aventurent une fois de plus là où les adultes n’osent pas aller: force des choses ou destin de ces deux jeunes aventuriers en herbe? Quoiqu’il en soit, ils vivent un beau voyage à quelques brasses de chez eux. Point n’est besoin d’aller très loin parfois pour franchir les frontières de l’inconnu. Courage et bonté sont récompensés avec bienveillance et les brumes se lèvent. Un nouveau bijou d’un auteur incontournable pour les petits comme pour les grands.

Le « baiser de Marseille » donne naissance à un documentaire
Tabac Rouge de James Thierrée au Colisée (Roubaix)
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *