Jeunesse
« La voiture de Groucho » Quand la lecture jeunesse déculpabilise les parents

« La voiture de Groucho » Quand la lecture jeunesse déculpabilise les parents

30 septembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Les éditions Didier Jeunesse proposent dans leur collection « écoute et devine », un texte délirant de Michèle Moreau qui amusera les enfants dès 18 mois. 

Groucho a rendez vous chez Alice pour son anniversaire, mais au moment de monter en voiture, rien ne va plus. Mais où sont les clés ? Et la panne sèche ? Et le cadeau ? En compagnie de son chien le jeune homme galère bien comme il faut.

Le dessin est présent dans les crayonnages visibles de Nathalie Choux qui choisit sans tomber dans un affreux volume 3D de garder de la rondeur dans son trait. Les couleurs fusent dans cette maison non loin de la ville puis dans les différents épisodes de cette aventure de tête de linotte.

Alors on se marre franchement dans ce jeu de miroir où on n’osera pas jeter la pierre à celui qui n’a jamais cherché sa clé en voulant fermer sa porte.  La force du texte est le rire et la distance. Ici, rien n’est grave puisqu’on finira bien par arriver. L’enfant et le lecteur sont déculpabilisés de ne pas faire tout comme il faut dans un affreux diktat du « bon sens ».

Le livre s’accompagne d’une lecture sonore qui peut soit s’associer à l’objet soit exister par lui même. Olivier Saladin, le compagnon de route de François Morel est la voix de ce petit bijou de drôlerie sonore. Il marmonne, fait des « aïe », des « hop ! » et des « wouaf », en rajoute délicieusement avant de laisser sa voix à celle de Gibus pour une chanson qui garde le « bon tempo ».

Le seul bémol à apporter à ce très bon livre/cd est la fin sonore abrupte, la chanson s’arrête net, cela peut déconcerter ou effrayer les tout petits.  A privilégier donc plutôt à partir de 18 mois jusqu’à 3/4 ans.

La Voiture de Groucho, Livre-disque – Ecoute et devine,Auteur(e) : Michèle Moreau – Illustrations : Nathalie Choux – Récitant(e) : Olivier Saladin, 2014, 13,10€

Visuel : ©Didier Jeunesse

From Sonia to Nina, hurlement de la beauté aux Bouffes du Nord
Les fantaisies d’Alain Bashung
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture