Fictions

« Les Nuits d’Ava », de Thierry Froger : et vive le cinéma !

« Les Nuits d’Ava », de Thierry Froger : et vive le cinéma !

08 septembre 2018 | PAR Marine Stisi

Les Editions Actes Sud publient dans le cadre de leur rentrée le deuxième roman de Thierry Froger, Les Nuits d’Ava, un roman qui convoque le fantôme de la star américaine Ava Gardner pour le mêler aux divagations d’un narrateur qui a fait de la comédienne son obsession d’un temps et l’objet d’une enquête farfelue. Un délice. 

[rating=4]

Une nuit d’été

Dans les rues de Rome aux heures de gloire de la Cinecitta, Ava Gardner, la star américaine la plus européenne, tourne La Maja Desnuda d’Henry Koster. Peppino Rotunno, chef opérateur (le même qui tournera quelques années plus tard en 1963 Le Guépard avec Luchino Visconti) se rapproche de l’actrice le temps d’une nuit, une nuit cocasse où cet homme simple, timide, va capturer la déesse hollywoodienne dans le plus simple appareil, le temps d’une séance photo inspirée des grands nues de l’histoire de la peinture : Courbet, Goya, Titien, Ava Gardner ne recule devant rien pour contrer son élan artistique inspiré par le gin.

Mais, ce que l’alcool favorisait la nuit au petit matin devient gênant. Ava Gardner exige la destruction totale de la part du photographe de la moindre pellicule, de la moindre trace. Néanmoins, elle en garde les tirages, et finalement, les envoie, au quatre coins de la planète, a d’anciens amants pour remerciements…

Enquête

Quelques années plus tard, notre narrateur, un journaliste divorcé un peu has-been, découvre cette histoire de photos un peu par hasard. Une curiosité qui tourne à l’obsession, qui le propulse jusqu’à Rome où l’attend sa fille, en concubinage avec un prof d’université de deux fois son âge.

Sur la route du roman, on croise bien des êtres étonnants, mais aussi les fantômes d’Hemingway, de Sinatra, de Fidel Castro ou de Marilyn Monroe, dans une course aussi farfelue que follement glamour à la poursuite des photographies, mais aussi, plus simplement, à la poursuite d’Ava Gardner et de la femme derrière la superstar excentrique et volage.

La plume de Thierry Froger est passionnée, à la frontière du réel et du fantasme, créant un monde où l’un et l’autre se rejoignent, se confondent. Et où, d’ailleurs, ça n’a pas la moindre importance.

Thierry Froger, Les Nuits d’Ava, Editions Actes Sud, 304 pages, 20€.

Date de publication : 22/08/2018

Visuel : ©DR

Mac Miller est mort
Décès de Mac Miller: TouteLaCulture retrace son épopée musicale en 5 titres
Marine Stisi
30% théâtre, 30% bouquins, 30% girl power et 10% petits chatons mignons qui tombent d'une table sans jamais se faire mal. Je n'aime pas faire la cuisine, mais j'aime bien manger.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *