Fictions

« Juste avant l’oubli »: Alice Zeniter ausculte un tout petit monde universitaire

19 juillet 2015 | PAR Yaël Hirsch

Prix du Livre Inter pour Sombre dimanche, Alice Zeniter a repris sa plume-scalpel pour livrer, avec Juste avant l’oubli, un roman un peu claustrophobe et très bien mené, au cœur d’un colloque universitaire dans l’isolement d’une île des Hébrides. 

[rating=4]

Franck ne sait pas trop où il met les pieds quand il accepte d’accepter la femme de sa vie à un colloque sur l’île de Mirahalay, dans les Hébrides. Par amour, cet infirmier qui a du mal à trouver sa place dans le monde, se retrouve enfermé dix jours avec une vingtaine d’universitaire à un colloque spécialisé sur un auteur de littérature anglaise de personnalité fort peu sympathique : Galvin Donnell. Objet de culte, l’écrivain est mort mystérieusement dans cette même île où ses « fans » viennent religieusement livrer des communications alambiquées sur son œuvre. Heureusement pour Franck, une personnalité détonne : il s’agit de Jock, le gardien de l’île. Ensemble, ils boivent du Whisky plus que de mesure et découvrent les secrets de l’île.

Climat à la Daphné du Maurier, caricature à la David Lodge, Alice Zniter sait poser une ambiance bien lourde dans le fog des hébrides. Et elle se glisse avec justesse dans les pas d’une homme encore jeune et totalement étranger au monde de Zombies très humains dans lequel il entre et qui finissent par l’entamer. Un texte où la structure, la psychologie, la narration, la citation et le palimpseste sont magistralement maîtrisés.

Alice Zeniter, Juste avant l’oubli, Flammarion, 288 p., 19 euros. Sortie le 19 août 2015.

visuel : © couverture du livre

Elle(s) de Sylvie Landuyt : une performance profondément féministe
[Live-Report] Suzanne Vega au Festival Mad Gardens de Madrid
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *