Fictions

« Averoigne & autres mondes » de Clark Ashton Smith : Une Auvergne médiévale fantasmée

« Averoigne & autres mondes » de Clark Ashton Smith : Une Auvergne médiévale fantasmée

17 novembre 2018 | PAR Julien Coquet

Poursuivant l’édition des œuvres de fantasy de Clark Ashton Smith, les éditions Mnémos, dans ce dernier volume, réunissent les nouvelles des mondes d’Averoigne, de Mars et de Xiccarph.

[rating=4]

Il est plus qu’intéressant de se plonger dans les nouvelles de Clark Ashton Smith, auteur peu connu en France, qui connut une existence marquée par la maladie et l’art et entretint une correspondance fructueuse avec Lovecraft et Robert Howard, deux maîtres de la fantasy américaine. L’intérêt des nouvelles de Clark Ashton Smith réside dans la création de mondes parfaitement clos, obéissant à leurs propres règles, proposant des univers exotiques, torturés, angoissants mais très souvent attirants, qui suscitent un intérêt morbide de la part du lecteur.

Après avoir exploré Zothique dans le volume 1 puis Hyperborée et Poséidonis dans le volume 2, ce troisième volume nous offre le monde d’Averoigne ainsi que quelques univers moins traités par l’auteur. Averoigne est une Auvergne médiévale fantasmée où les brumes recouvrent des ruines de châteaux, des lacs lugubres et des forêts infinies. « A cette époque, en l’an de grâce 1138, Vyônes était la capitale d’Averoigne. Les abords de la ville jouxtaient en partie la grande forêt, lieu de légendes équivoques hanté par les loups-garous et les fantômes, et dont l’ombre des feuillages mouchetait les murailles dès le début d’après-midi ». Dans « La Fin de l’histoire », un jeune étudiant en droit de Tours ne peut résister à l’attrait qu’exerce sur lui un manuscrit introuvable ; dans « Le Faiseur de Gargouilles », les statues sculptées par Reynard prennent vie et s’en prennent violemment aux habitants de la ville…

Les mondes qui suivent sont peut-être plus intéressants. Les nouvelles qui se déroulent sur Mars relèvent plus de l’horreur que de la fantaisie : la découverte d’un monde inconnu et hostile est prétexte aux violences les plus rudes. Dans « Une nuit en Malnéant » (appartenant aux autres mondes), le narrateur se retrouve dans une ville étrange, assaillie par le brouillard, et assiste malgré lui de nouveau à l’enterrement de la femme qu’il a aimé, pourtant enterrée depuis bien longtemps loin de là. L’inventivité des nouvelles de Clark Ashton Smith ne peut cependant être dissociée de réelles réflexions sur la langue que la traduction de Julien Bétan et Alex Nikolavitch rend parfaitement. Comme l’écrit l’auteur : « L’emploi que je fais d’un style ornementé, usant abondamment de mots anciens et de couleur exotique est conçu pour produire des effets de langage et de rythme que l’on ne saurait obtenir avec ce que l’on appelle « l’anglais de base » ». Des nouvelles de la fantasy peu connues appelées à devenir des classiques.

Extrait de « Les Caveaux de Yoh-Vombis » :
« Se resserrant comme un tissu mouillé, elle recouvrit les cheveux, le front et les yeux d’Octave qui se mit à pousser des hurlements aigus, à lancer des supplications incohérentes tout en tentant d’arracher le capuchon sans y parvenir. Ses cris commencèrent à monter en un long crescendo d’agonie donnant l’impression qu’il se trouvait sous un instrument de torture infernale. Et il dansait et titubait à l’aveugle sur toute la largeur du caveau, nous évitant avec une étrange habileté chaque fois que nous bondissions vers lui pour le débarrasser de cette gêne absurde. Tout avait pris la mystérieuse texture des cauchemars, mais la chose tombée sur sa tête était à l’évidence une forme de vie martienne jamais encore rencontrée ni répertoriée, qui avait survécu dans ces catacombes primordiales en contradiction de toutes les lois connues de la science. »

Averoigne & autres mondes, Clark Ashton Smith, Editions Mnémos, 368 pages, 20 euros

Visuel: Couverture du livre

The Clash : Toutes les Chansons, Tous les Albums disséqués par Martin Popoff
La playlist à répétition
Julien Coquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *