Fictions
« American Girl », le best-seller de Jessica Knoll enfin traduit

« American Girl », le best-seller de Jessica Knoll enfin traduit

04 juin 2016 | PAR Marine Stisi

Les Editions Actes Sud publient le premier roman de Jessica Knoll, American Girl (titre original : The luckiest girl alive), véritable succès outre-Atlantique en passe d’être adapté pour le cinéma. Rédactrice en chef au Cosmopolitan, Jessica Knoll livre dans ce roman ce qui pourrait s’apparenter pour débuter à une comédie new-yorkaise aux allures de Sex and the City avant de s’orienter vers un récit sombre, violent et absolument captivant.

[rating=4]

Une mystérieuse vie antérieure

Vous aurez l’impression, en débutant American Girl, de vous faire emporter dans un récit glamour et pailletté sur cette jeunesse dorée new-yorkaise, déterminée par l’apparence et la bonne conduite. Vous aurez l’impression de suivre les traces d’une jeune femme à qui tout réussit, au dressing parfait et au fiancé de rêve, mais au mœurs plus que douteuses et loin de paraître sympathique. La vie d’Ani, en effet, est loin d’être le scintillement que les premières pages du roman nous laissent imaginer : derrière son sarcasme, sa recherche effrénée de perfection, se cachent un passé douloureux, des souffrances et des doutes que ni le temps ni l’argent ne peuvent réellement soigner.

Les lecteurs, après avoir fait connaissance avec la Ani actuelle, la new-yorkaise working-girl aux bottines dernier cri et à la chevelure de rêve, s’éloignent soudain de la grosse pomme. Ils arrivent au lycée Bradley, établissement près de Philadelphie en Pennsylvanie où la jeune TifAni vient de débarquer. Plutôt mignonne, des sabots Steve Madden aux pieds, la jeune fille ne tarde pas à s’attirer les faveurs des it-girls de l’établissement et des garçons poilus et musclés. Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est à quelle violence l’expose sa naïveté et son désir ardent de plaire. Une violence grandissante au fil des semaines, jusqu’à l’apothéose absolument inattendue.

Un best-seller, bientôt au cinéma ?

Le roman de Jessica Knoll, fascinant et captivant, a remporté un succès fulgurant aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne où il a été publié en mai 2015. Pendant quatre mois, l’ouvrage a figuré sur la prestigieuse liste des bestsellers du New-York Times et il s’est vendu à pas moins de 450 000 exemplaires. Déjà, on parle d’une adaptation pour le cinéma dont l’auteure a signé le scénario. Les droits, quant à eux, ont été acquis pour Reese Witherspoon. En quelques mots, ce livre est le must-have de l’été, à dévorer tout cru.

Jessica Knoll, American Girl, Editions Actes Sud, 368 pages, 22,80€.

Date de parution : 1er juin 2016.

Visuel : © DR

[Critique] du film « Retour chez ma mère » Josiane Balasko éclipse Alexandra Lamy et Mathilde Seigner
[Londres] « Yesterday’s News »: Les Actualités oubliées refont la Une à Londres, via l’art
Marine Stisi
30% théâtre, 30% bouquins, 30% girl power et 10% petits chatons mignons qui tombent d'une table sans jamais se faire mal. Je n'aime pas faire la cuisine, mais j'aime bien manger.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *