Livres

Fantômette en deuil de son créateur

Fantômette en deuil de son créateur

24 octobre 2012 | PAR Marie Charlotte Mallard

La jeune héroïne véritable pilier de la littérature jeunesse, ayant fait vibrer de par ses enquêtes et aventures tumultueuses des milliers de jeunes lecteurs depuis sa création en 1961, pleure désormais le décès de son créateur Georges Chaulet, le 13 octobre dernier à l’âge 81 ans.

Créateur avant-gardiste il bouleverse littéralement l’univers de la littérature jeunesse à son entrée dans la bibliothèque Rose avec sa jeune, fraîche et intrépide Fantômette. Jusqu’alors peu de rôles féminins étaient mis en avant, les aventures, la justice, étaient ainsi affaires masculines. Aussi, la femme demeurait dans des rôles statiques, de prisonnières ou de simples accompagnatrices se permettant de temps à autre de glisser une idée au creux de l’oreille du héros, mais participant peu en soit à l’aventure en elle-même.

Avec Fantômette Georges Chaulet fait naître une nouvelle image de la féminité: intelligente, forte, combative et autonome, autrement dit une féminité éclairée, tenant pour la première fois un rôle clé, et non reléguée à l’arrière-plan comme un simple élément de décor. Une image de la féminité qui outre que donner naissance à Fantômette  a participé à la création de toute une nouvelle génération d’héroïne dont on voit encore actuellement la réalisation et l’évolution à l’image des Totalies Spies que l’on peut légitimement voir comme des descendantes de la jeune justicière.

L’arrivée de la  jeune Françoise Dupont  bouleverse donc tous les codes. Écolière studieuse et angélique le jour, elle se transforme le soir venu en justicière masquée dotée non pas de supers pouvoirs mais d’une intelligence et d’une perspicacité redoutable doublées d’une énergie vigoureuse et d’une agilité virtuose, lui permettant de se sortir des situations les plus inextricables. Nombre de lecteurs et lectrices ont été bercés par ses enquêtes et péripéties en tout genre et nombre petites filles ont rêvé de l’incarner et de porter le fameux et célèbre costume de Fantômette : cape noire doublée de rouge jetée sur un justaucorps jaune, collants noirs et ballerines rouges

C’est en 1960 que George Chaulet également créateur des 4 As crée le personnage de Fantômette. Un an plus tard l’auteur fait son entrée dans la célèbre bibliothèque rose et ne la quittera plus.

49 ouvrages retraceront les aventures de la jeune héroïne, 49 histoires indémodables qui marquent encore actuellement les jeunes générations. Si les autres séries de l’auteur n’ont rencontré que peu de succès, Fantômette reste néanmoins l’incontournable de la bibliothèque rose. Hachette avait d’ailleurs en l’honneur des 150 ans de la collection, commandé une 50ème aventure à son créateur « Le Retour de Fantômette » auquel suivront trois autres titres entre 2007 et 2011.

Avec la mort de son auteur s’achève donc également les aventures de cette écolière facétieuse et audacieuse qu’est Fantômette, puisse-t-elle continuer malgré cela de régaler encore longtemps de nombreuses générations de jeunes lecteurs.

Le Noir (te) vous va si bien de Jacques Bral, magnifique tragédie d’amour et de déracinement
Gagnez 5×2 places pour le film Olivier Sherman de Ryan Redford en salles le 7 novembre
Marie Charlotte Mallard
Titulaire d’un Master II de Littérature Française à la Sorbonne (Paris IV), d’un Prix de Perfectionnement de Hautbois et d’une Médaille d’Or de Musique de Chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise, Marie-Charlotte Mallard s’exerce pendant deux ans au micro d’IDFM Radio avant de rejoindre la rédaction de Toute la Culture en Janvier 2012. Forte de ses compétences littéraires et de son oreille de musicienne elle écrit principalement en musique classique et littérature. Néanmoins, ses goûts musicaux l’amènent également à écrire sur le rock et la variété.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *