Essais
Patrick Villiers fait le portrait de Jean Bart, le corsaire du Roi-Soleil

Patrick Villiers fait le portrait de Jean Bart, le corsaire du Roi-Soleil

25 août 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Professeur émérite en histoire moderne à l’université du Littoral Côte d’Opale, fondateur du centre de recherche en histoire atlantique et littorale et membre de la société française d’histoire maritime, Patrick Villiers publie une biographie de Jean Bart, lequel était corsaire pour Louis XIV. L’enquête est parue chez fayard.

Patrick Villiers, Jean Bart. Corsaire du Roi-SoleilUNE TRAJECTOIRE INSOLITE
Jean Bart, ou « l’ours » (surnom), sut mener sa carrière aussi bien que sa fortune. Il était le vivant symbole de l’intégration réussie de Dunkerque au royaume de France. Il fut le premier capitaine corsaire de la guerre de Hollande.

Ensuite, il entra dans la marine royale comme simple lieutenant de frégate. Sa chasse contre les pirates barbaresques et son évasion spectaculaire des prisons anglaises attirèrent l’attention du Roi-Soleil sur sa personne. Il était l’un des rares à tutoyer le roi.

SES MOTIVATIONS
Si l’argent, c’est-à-dire la prise de navires, stimula incontestablement Jean Bart, c’est en protégeant les convois de blé et donc en sauvant le royaume de la famine qu’il devint un véritable héros. Il préserva Dunkerque des canons anglais. Pour récompenser sa bravoure, il fut anobli.

Il est dur de connaître l’homme privé, même s’il est certain que Jean Bart rechercha toujours une ascension sociale. Dunkerquois d’abord, flamand toujours, il fut un symbole de l’intégration de Dunkerque au royaume de France.

UNE GLOIRE SANS PAREIL
Jean Bart connut la gloire de son vivant. Son nom fut donné sans interruption à des navires français, et ceci même sous la Révolution et sous l’Empire, puis durant la Restauration. Même la IIIème République donna son nom à un vaisseau très puissant, un cuirassé qui d’ailleurs échappa aux Allemands en juin 1940.

Le présent travail est une biographie d’excellente facture, très complète, qui donne à découvrir les ressorts profonds de la psychologie de Jean Bart. Il permet par ailleurs de découvrir le monde fascinant des corsaires et un autre versant du règne de Louis XIV.

Patrick Villiers, « Jean Bart. Corsaire du Roi-Soleil », éditions Fayard, mars 2013, 487 p., 25 euros.

Soirée Charlotte Rampling ce soir sur Arte
L’agenda culturel de la semaine du 26 août
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *