Essais
Les patrons des patrons : Michel Offerlé fait l’histoire du Medef

Les patrons des patrons : Michel Offerlé fait l’histoire du Medef

25 août 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Professeur à l’ENS après l’avoir été à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre de l’équipe « enquête, terrain, théories » du Centre Maurice Halbwachs (ENS-EHESS) et du comité de rédaction de la revue « Genèses », Michel Offerlé est spécialiste de la sociologie des organisations et des mobilisations politiques. Il vient de publier un ouvrage intitulé Les patrons des patrons. Histoire du Medef.

[rating=2]

Mise en page 1QUI PATRONNE AU JUSTE LE PATRONAT ?
Qui patronne au juste le patronat, que l’on appelait autrefois le Cnpf, au-delà des deux derniers présidents du Medef, Ernest-Antoine Seillière et Laurence Parisot ? Cet ouvrage permet de découvrir comment le patronat est organisé, quel poids pèsent les grands groupes et qui est la voix de toutes les entreprises de France. Le rôle du Medef dans les grandes décisions politiques récentes est souvent occulté.

LE FONCTIONNEMENT DU MEDEF
Cette enquête sociohistorique propose une plongée dans ce monde complexe, au sujet duquel les fantasmes de toute-puissance sont légion. Le poids de la province est aussi observé, comme celui des permanents et des bénévoles. Cela permet de comprendre en quoi a consisté la défense de « la cause de l’entreprise ».

LA REPRÉSENTATIVITÉ DU MEDEF
Le Medef est une confédération d’organisations, elle fonctionne comme un caméléon, car elle a la faculté de s’adapter. Dans son sein, certaines organisations disparaissent et d’autres apparaissent régulièrement. On retrouve, au sein du Medef, des reconversions de carrière, surtout d’hommes politiques de droite.

GOUVERNER LE MEDEF
L’agenda du président du Medef est secret. Pendant longtemps, le président du Medef a eu un garde du corps. Laurence Parisot était par exemple accompagnée par un agent rémunéré par l’Etat, quand elle se rendait en province. L’auteur note qu’outre l’agenda officiel il existe aussi un agenda officieux. Il y a aussi du lobbying, et ceci sous de multiples aspects.

Cet ouvrage permet de constater les évolutions du Medef. Ces dernières années, on a assisté à une poussée des territoires et à l’affichage d’une ligne clairement libérale. Il y a eu un ajustement des divers patronats. Cette enquête permet de se faire une idée de ce qu’est devenu le Medef et de sa composition sociale.

Ainsi que le note le professeur Offerlé, il existe un lobbying direct et un lobbying « indirect » qui empêche certaines personnes d’être élues au profit des grands corps (Mines) ou des sociétés de pensée comme la franc-maçonnerie.

Il manque néanmoins à cet ouvrage des développements un peu plus poussés sur les ressorts du lobbying et sur tous les clubs ou organisations gravitant autour du Medef, comme par exemple l’Afep au niveau national, qui regroupe les grandes entreprises. L’influence du patronat chrétien, comme les Edc, ainsi que celle des chambres et des tribunaux de commerce ne sont pas non plus suffisamment abordées. Tel est également le cas des think-tanks, comme Apms, Croissance plus ou le club Elan.

Michel Offerlé, « Les patrons des patrons. Histoire du Medef », éditions Odile Jacob, juin 2013, 385 p., 29,90 euros.

Gagnez 5 BO du film Alabama Monroe de Felix van Groeningen
Soirée Charlotte Rampling ce soir sur Arte
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *