Essais
Ces Chers Cousins, rapport sur la famille Wendel

Ces Chers Cousins, rapport sur la famille Wendel

18 juin 2015 | PAR Jean-Paul Fourmont

Deux journalistes, Sophie Coignard (Le Point) et Romain Gubert (Le Point) publient une histoire de la famille Wendel.
[rating=3]


LA DYNASTIE WENDEL
Elle a plus de trois cents ans.
Elle a traversé tous les régimes, toutes les tempêtes.
Elle s’est déployée dans l’industrie, mais aussi en politique.
Elle a prospéré dans la finance et les médias, et même dans l’édition (édition Alma).
Son âge d’or se situe, pendant les Trente glorieuses.
Elle employait alors plus de cent mille personnes, puis ce fut le déclin, les fermetures d’usine, la nationalisation.
C’est l’histoire de prés de mille personnes, qui descendent du même homme, François Wendel.
Durant les différentes guerres, elle connut des fortunes diverses, mais réussit à s’en tirer, plus ou moins bien.

LA FRANCE D’EN HAUT
À travers son histoire, c’est celle de la France d’en haut : l’alliance de l’argent et de la politique, la tentation de la finance, la conquête des grands corps de l’état et surtout la force d’un réseau.

UN CHEF DE CLAN ERNEST-ANTOINE SEILLIERE
Le chef de clan qui a incarné cette transition se nomme Ernest – Antoine Seillière, qui est énarque, entrepreneur, patron des patrons (MEDEF), homme d’influence tout terrain.
Il se considérait comme intouchable.
Il a été le sauveur de la famille, qu’il a enrichie avant de menacer, par ses agissements sa pérennité financière.
À cause d’une erreur, une seule qui l’a conduit à voir ses comptes bloqués, sa fortune menacée par le fisc et sa famille se diviser en clans où l’on se fait la guerre dans les tribunaux, par journaux interposés et, au besoin, en utilisant de sombres personnages (comme des détectives sulfureux), la famille a été ébranlée.

GRANDEUR ET DÉCADENCE DU CAPITALISME FRANÇAIS
Cet ouvrage est très complet, et très documenté.
On apprend beaucoup de chose, sur l’attitude de François Hollande, qui fidèle à son habitude refuse de prendre ses responsabilités, ou de Jérôme Cahuzac qui est très ambigu avec ses collègues féminines comme Filippetti.
Qu’Ernest Antoine Seillière, a été agent de renseignements malgré lui, auprès de la CIA, quand il était diplomate.
En effet pour lui, les USA, sont un pays ami, et il ne se méfie pas d’eux, et il avait tendance à parler à tort et à travers.
À la suite d’un conflit patrimonial concernant la gestion du patrimoine Wendel, avec une de ses cousines Sophie Boegner, le baron Seillière usera de tous ses réseaux, pour la « détruire ».
Le baron finira mis en examen, pour fraude fiscale.
Cette enquête est une réussite, tant pour les faits, coutumes, et agissements, et codes de cette famille, que pour le fonctionnement de certains réseaux, au niveau politique (à gauche et à droite).
Bravo.

Sophie Coignard, Romain Gubert, Ces Chers Cousins, éditions Plon, avril 2015, 19,90 euros, 298 pages.
Visuel : couverture du livre

Manu Chao tête d’affiche de la 80ème Fête de l’Humanité
[Annecy 2015] « Miss Hokusai » une femme hors norme
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *