Livres

Décès de l’historien britannique Eric Hobsbawm

Décès de l’historien britannique Eric Hobsbawm

01 octobre 2012 | PAR Yaël Hirsch

L’historien marxiste et auteur de bestsellers comme « L’âge des extrêmes » est décédé ce lundi 1er octobre 2012 à Londres,  à l’âge de 95 ans.

Né dans une famille juive en Égypte sous protectorat anglais en 1917, cette année de la Révolution qui a marqué toute sa vie et son œuvre, Eric Hobsbawn passe une partie de sa jeunesse à Vienne et Berlin jusqu’en 1933 où il se réfugie en Grande-Bretagne. Bien qu’une bourse d’études lui ait assuré des études à Cambridge, sa carrière a été considérablement ralentie par son engagement communiste. Eric Hobsbawm a pris sa carte au parti en 1936 et l’a formellement gardée jusqu’en 1991, collaborant également jusqu’à cette date à la revue Marxism Today.  Même si dans ses mémoires, « Franc-tireur, Autobiographie » écrits en 2003 à l’âge de 85 ans, Hobsbawm avoue avoir été marqué par Budapest, en 1956, il ne s’est jamais vraiment décidé à renoncer à cet idéal, faisant courir beaucoup d’encre, il a toujours avancé que le communisme avait sauvé l’Europe du fascisme et que tous les livres noirs du monde ne pouvaient effacer ce fait. Dans les années 1990, toujours très critique de l’économie capitaliste, il a néanmoins accepté d’être compagnon d’honneur du parti de Tony Blair.

Historien marxiste, il s’est penché non sur l’histoire faite par quelques grands noms mais sur les évolutions de l’infrastructure économique et sociale. Publié en 1959 sous pseudonyme, son premier livre traitait de banditisme dans le sud de l’Europe. La tétralogie qui a fait la renommé internationale de l’historien ouvre de très larges perspectives, et brasse tout l’âge contemporain : « L’âge de la Révolution » (1789-1848), « L’âge du capital » (1848-1875), « L’âge des Empires » (1875-1914) et « L’âge des extrêmes » (1914-1991). Sous titrée une histoire du « court »20ème siècle (par opposition au « long » 19ème siècle), ce dernier opus a été traduit en 40 langues.

Mediapart a réalisé une très belle interview fleuve (5 parties) de Eric Hobsbawm en Français, que vous pouvez écouter ici. Premier volet ci-dessous.

Annonce : No Focus de François Verret, une nouvelle production à l’Opéra de Lille
Pas Fragile : le premier album de Buridane
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *