Beaux-Livres

Montparnasse : Les lieux de légende d’Olivier Renault

Montparnasse : Les lieux de légende d’Olivier Renault

01 mars 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Lorsque l’on pense quartier d’artistes à Paris, c’est tout de suite Montmartre qui vient à l’esprit. Pourtant, festif et inventif, Montparnasse fut dans les années 1920 le « must du must ». Ce livre dresse l’inventaire des lieux où les plus célèbres peintres, surréalistes, écrivains.. .se sont côtoyés en fanfares dans une joyeuse et turbulente camaraderie du boulevard du Montparnasse à l’avenue du Maine en passant par la Ruche et les environs de Denfert-Rochereau, de La Rotonde qui existe encore aujourd’hui au café littéraire entré dans les annales La closerie des Lilas.

Olivier Renault est libraire dans le XIVème arrondissement alors nul mieux que lui n’était qualifié pour parler de « son » quartier et de ceux qui y ont vécu. Il marche sur leurs traces avec l’aisance du passionné, de l’admirateur discret et fervent, de celui qui aime vraiment son sujet.

Ce guide est le résultat d’un travail de recherche et de documentation considérable car il présente les lieux mythiques avec des photos de ce qu’ils étaient à l’époque et de ce qu’ils sont devenus aujourd’hui, pour ceux qui existent encore, il inventorie les célébrités qui s’y côtoyaient, raconte certaines des rencontres les plus emblématiques, certains des mots fameux de ce monde bohème et retrace l’histoire de personnalités illustres comme Gertrude Stein, la collectionneuse. De 1920 à 1929, de la grande fête faite pour oublier la première Guerre Mondiale au crack boursier de 1929, Paris se laisse glisser dans l’insouciance et l’extravagance pour oublier. La ville est cosmopolite, des artistes de toutes langues et nationalités se retrouvent pour débattre sur l’Art et la vie en général, ils forment des sortes de clubs qui ont leur lieu attitré suivant la nationalité, les goûts, les affinités et les moyens économiques. Sous un autre angle, plus léger que celui abordé habituellement, nous redécouvrons Ernest Hemingway, Pablo Picasso, Georges Braque, André Breton, Robert Desnos, Jean Cocteau, Antoine Bourdelle, Eugène Atget, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, Claude Simon et bien d’autres… Ce qui étonne surtout en lisant ce livre, c’est la folie qui se dégageait de ces soirées, tout semblait alors possible, une époque où les artistes réinventaient vraiment le monde. Un doux vent de nostalgie souffle avec cette lecture.

Un incroyable week-end à Paris Le best of! de Catherine Jarrige
Playlist de la semaine (5)
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *