Beaux-Livres
France culture, une radio à lire

France culture, une radio à lire

15 septembre 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

A l’occasion de l’anniversaire des cinquante ans de la belle radio, Anne-Marie Autissier et Emmanuel Laurentin signent chez Flammarion une oeuvre hybride, entre almanach et album de famille. Un cadeau à faire à tous,ceux qui écoutent « France-cul » et ceux qui pensent que ce n’est pas pour eux.

Le format détonne, c’est assurément un beau livre pensé comme un livre d’art empli de belles images, on y découvre des thèmes qui chacun viennent étayer la thèse d’une radio qui est tout, sauf une radio. Que France culture suscite un livre, rien de plus normal car l’une des missions de ce service publique est de faire entendre le texte. Un chapitre Radio du théâtre et de la fiction, absolument fascinant, nous fait entrer dans les coulisses des bruitages et plus largement de la façon dont on joue quand on lit, souvent sans être vu. Une large place est offerte aux éternelles et superbes lectures données au Festival d’Avignon.

Anne-Marie Autissier est agrégée de lettres modernes et sa thèse portait sur la programmation de France Culture. C’est dire si le choix des textes montrés a du être un crève cœur tant la manne tombe du ciel. Emmanuel Laurentin lui, est à la tête de La Fabrique de l’Histoire, c’est ainsi que tous les chapitres sont des récits contextualisés. Tous reviennent aux origines, aux premières fois : création d’un prix littéraire en 1979, « première dramatique en stéréophonie » en 1950, création en 1946 de « la phonothèque de la Radiodiffusion de France »…

Les dates se mêlent aux images d’archives extrêmement bien légendées, le tout nous fait entrer dans l’essence même de cette « maison ». On voit les journalistes, les auteurs, les acteurs, les techniciens, mais aussi les auditeurs, toujours engagés, comme quand ils assistent à une discussion avec Marguerite Duras.

Radio culturelle, elle vient dépasser le champ de la culture au sens du divertissement pour empoigner la politique, l’international, l’avenir.

Le livre fera parcourir un frisson sur l’échine devant tant de solidité et d’intelligence. « Le florilège des émissions » est d’ailleurs un délice, jamais titres n’ont été aussi exigeants et accessibles en même temps : « Fréquence Buissonnière »…. tout un programme !

Extrait :

« Privée de visage, privée de l’autorité du regard, privée de mains et de corps, la voix de celui qui parle au micro n’est pas désincarnée, au contraire, elle traduit l’être avec une fidélité extrême. Elle le traduit même avec indiscrétion. ( Jacques Copeau, 1943)

Anne-Marie Autissier et Emmanuel Laurentin, 50 ans de France Culture, Flammarion, 2013, 255 p

Visuel : (c) Couverture

La revue de web de la semaine du 15 septembre
Lyon : Des papilles émoustillées par un CHALUT
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *