Actu
Les Lectures du Festival d’Avignon

Les Lectures du Festival d’Avignon

13 juillet 2021 | PAR Juliette Sergent

L’un des incontournables du  festival d’Avignon, ce sont bien sûr ses programmations de lectures. Toujours au Musée Calvet et au Lycée Saint Vincent de Paul ( Mons est en travaux), et en entrée libre et gratuite.

Rendez-vous dans la cour du musée Calvet jusqu’au 18 juillet pour des lectures et des spectacles radiophoniques, sous le soleil avignonnais. Pour cet événement annuel également disponible virtuellement jusqu’au 16 juillet de 20 heures à 21 heures, France Culture convie acteurs et actrices. Ainsi, vous aurez le plaisir d’entendre Rachel Khan lire Girl d’Edna O’Brien, Omar Sy réciter les mots de David Diop avec Frère d’âme, ou encore Micha Lescot prêter sa voix au texte Franz Kafka pour La Métamorphose. L’excellent Fabrice Luchini comblera le public avec sa lecture de Nietzsche et Baudelaire, retransmis en direct le 17 juillet à 20 heures. « Nietzsche est certainement le seul philosophe intrinsèquement littéraire », partage l’artiste à la radio.

Les douze heures des Célestins

Par ailleurs,  Artcena  propose également un nouvel événement cette année, « Les Douze heures des auteurs ». Le public est convié le 15 juillet de midi à minuit, à l’église des Célestins, pour écouter les écritures dramatiques d’aujourd’hui. Au programme, les lectures d’une pièce inédite en cinq épisodes, du roman Romance de Catherine Benhamou – lauréate du Grand prix de littérature dramatique 2020 –, des siestes dramatiques avec l’écoute au casque des créations radiophoniques de France Culture, et des projections d’Autoportraits et de Totem(s). À nouveau, l’entrée est gratuite.

Voix africaines à Avignon

En plus, des auteurs d’Afrique et des Caraïbes seront également présents à Avignon. À travers la neuvième édition du cycle de lecture produit par la RFI « Ça va, ça va le monde », des hommes et les femmes de lettres vous accueillent jusqu’au 16 juillet au lycée Vincent-de-Paul à 11 heures. Une lecture organisée par le Festival d’Avignon et la compagnie Eutopia avec le soutien de la SACD (Société des auteurs compositeurs) et de l’Institut français. Néanmoins, si vous êtes déjà installés en terrasse, ou si vous visitez la belle ville d’Avignon à ce moment-là, sachez que les lectures sont aussi disponibles en Facebook live, et diffusées sur la radio du monde à partir du 24 juillet.

 

Visuel : Wikimédia

[Critique] « Helmut Newton l’effronté », fascinant voyage dans l’univers du photographe de mode
Avignon off : Pollock, la femme derrière le pinceau
Juliette Sergent

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture