BD
« Toulouse-Lautrec : Panneaux pour la baraque de la Goulue »

« Toulouse-Lautrec : Panneaux pour la baraque de la Goulue »

29 avril 2015 | PAR Sandra Bernard

Sorti en même temps que Van Eyck : le retable de l’Agneau mystique, Toulouse-Lautrec : Panneaux pour la baraque de la Goulue par Olivier Bleys et Yomgui Dumont aux éditons Glénat entraîne le lecteur dans une enquête abracadabrante dans le Paris de la fin du XIXe siècle. 

[rating=3]

toulouse-lautrec

Toulouse-Lautrec, jeune peintre de noble extraction dont la renommée commence à croître dans le milieu artistique, s’enivre de champagne et de longs discours avec ses amis artistes et intellectuels, au Moulin Rouge de Montmartre. Un soir, une jeune et jolie jeune femme entre dans le cabaret mythique et attire l’attention du groupe d’amis et plus particulièrement du peintre. La jeune ingénue se prête au jeu des croquis mais disparaît subitement, suite à une coupure de courant. La police est sur les dents car la donzelle est de sang royal. Commence alors une course poursuite dans toute la ville, pour la retrouver.

L’atmosphère festive de la capitale est parfaitement retranscrite, de même que ses aspects plus sombres. En chemin vers la vérité, l’on croise beaucoup de noms connus : dont Toulouse-Lautrec, Edgar Allan Poe, les danseuses la Goulue, Grille d’égout, la môme fromage, et Valentin le désossé, etc.

Malgré un scénario un peu mince, d’un trait envolé et tourbillonnant, couplé à des couleurs pastels, Yomgui Dumont et Olivier Bleys emportent le lecteur dans une folle ronde très Belle Epoque. Le dossier documentaire de fin d’ouvrage est toujours aussi intéressant.

Informations pratiques :

Olivier Bleys (Scénariste), Yomgui Dumont (Dessinateur), Les Grands Peintres – Toulouse-Lautrec : Panneaux pour la baraque de la Goulue, Editions Glénat, Collection: Les Grands Peintres, Genre: Histoire, Format : 240 x 320 mm, 56 pages,Façonnage: Cartonné, Prix: 14.50 €

 Visuel : couverture de l’ouvrage

[La recette de Claude] Salade à la fortune du pot
Le Grand Théâtre de Genève lève le voile sur une programmation 2015-2016 dont la moitié aura lieu dans le théâtre éphémère de la Comédie Française
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture