BD

Pretty Deadly Tome 1 : L’écorcheuse

Pretty Deadly Tome 1 : L’écorcheuse

19 juillet 2015 | PAR Sandra Bernard

Quand l’on parle de comics, l’on pense inévitablement aux supers héros et aux deux mastodontes que sont Marvel et DC Comics. Mais l’on voit de plus en plus arriver sur le marché français des licences moins formatées, plus sombres, plus pénétrantes. C’est ainsi que Pretty Deadly de Kelly Sue DeConnick et Emma Rios, publié aux éditions Glénat, vient nous faire frissonner en ce début d’été.

[rating=5]


Ginny, fille du dieu de la mort et d’une femme à la beauté sans pareille, donc au destin tragique, parcours les plaines de l’Ouest tel une faucheuse vengeresse. Un vieil aveugle et une petite fille espiègle coiffée d’une dépouille de vautour vont de ville en ville raconter une étrange histoire. Nul ne le sait encore, mais de la rencontre de ces trois personnages va naître un monde totalement différent.
A travers une histoire de vengeance, bercée d’êtres magiques, c’est le cycle de la vie et de la mort qui est abordé. Cette dernière n’est pas présentée comme quelque chose de mal mais comme quelque chose de naturel.
Le premier tome de Pretty Deadly est une course poursuite impitoyable dans un désert brûlant. Mais qui est le véritable ennemi ? Est-ce un début ou une fin?
Avec un trait fin et délicat, des couleurs sourdes et mates, Emma Rios parvient à retranscrire avec délicatesse le conte morbide de Kelly Sue DeConnick. Vivement la suite!

Informations pratiques :

(Scénariste) Kelly Sue DeConnick, (Dessinateur) Emma RiosPretty Deadly – Tome 1 : L’écorcheuse, Glénat Comics, Genres: Fantastique, Légende & Merveilleux,Graphisme – Audace du dessinFormat : 185 x 283 mm, 160 pages, Façonnage: Cartonné, Prix: 15.95 €, Disponible en numérique, Paru le 09.06.2015, Série en cours

Visuel : © Couverture de l’ouvrage

Terra Botanica : La nature vous attend à Angers
[Exclu] Le clip de « The Call » d’Aloha Orchestra
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *