BD
« Le Printemps suivant » : des nouvelles de Margaux Motin !

« Le Printemps suivant » : des nouvelles de Margaux Motin !

02 décembre 2020 | PAR Marine Stisi

L’autrice et dessinatrice Margaux Motin publie chez Casterman le premier tome de sa nouvelle série, Le Printemps suivant. Intitulé Vent lointain, ce premier volume amène le lecteur au cœur de la toute nouvelle vie de famille de l’héroïne sur la Côte basque, après des années de célibat.

 

 

Retrouver Margaux Motin, ses petits problèmes du quotidien, ses tracas de maman et sa garde-robe ultra colorée et contemporaine, c’est comme retrouver une vieille copine. Une vieille copine dont on n’aurait pas eu de nouvelles depuis quelques temps, quoique, grâce aux réseaux sociaux, on se tient un peu informée de ce qui se passe dans sa vie. Parce que oui, on adore déceler, à droite à gauche, ses dessins lancés aux quatre vents, tomber sur une illustration dans la presse, ou tout récent, sur les couvertures de rééditions de livres de Jane Austen (Orgueil et Préjugés, Persuasion, Raison et Sentiments). On y sourit avec bienveillance, « ah mais bien sûr, c’est Margaux Motin ! », en se demandant quand même, quoi de neuf du côté de chez elle.

Avec Le Printemps suivant, sa série toute neuve, nous avons désormais les réponses à nos questions. Quand nous la quittions pour la dernière fois, à la fin de La Tectonique des Plaques (Delcourt, 2013), Margaux Motin, éternelle mère célibataire, prenait le large. Elle quittait Paris pour s’installer sur la côte atlantique… avec son nouveau compagnon, Pacco, lui aussi auteur de bandes dessinées, parce que la vie est bien faite.

Margaux Motin a pris sept ans pour composer ce nouveau volume, du moins, pour le dévoiler au monde. Et si ce retour est peut-être moins mordant que ses précédents albums, on apprécie la découverte de ce nouveau quotidien loin de la capitale, ses hauts et ses bas, les questionnements qui font immanquablement partie de chaque vie de couple et de famille. Et on la suit sans sourciller dans cette quête perpétuelle de bonheur. 

Vent lointain, Le Printemps suivant, Margaux Motin, Ed. Casterman, 20€.

visuel : couverture du livre

Le parc Super Nintendo World ouvre ses portes le 4 février prochain
L’agenda classique et lyrique du 1er décembre
Marine Stisi
30% théâtre, 30% bouquins, 30% girl power et 10% petits chatons mignons qui tombent d'une table sans jamais se faire mal. Je n'aime pas faire la cuisine, mais j'aime bien manger.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture