BD
Edgar Allan Poe – Hantise de Stéphane Louis, Bastien Orenge & Thomas Verguet

Edgar Allan Poe – Hantise de Stéphane Louis, Bastien Orenge & Thomas Verguet

19 janvier 2014 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51S2edOdINL._SY445_

Scénario de Stéphane Louis, dessin de Bastien Orenge & Thomas Verguet, couleurs de Véronique Daviet et couverture de Grzesiek Krysinski

Boston, 1827, Edgar Allan Poe vivote en écrivant d’acerbes critiques littéraires au Boston Chronicle. Dans le même temps, il écrit des nouvelles. Mais voici qu’une vague de crimes horribles se produit en ville faisant référence aux textes qu’il est en train d’inventer. Est-il en train de devenir fou ou quelqu’un tente-t-il de le mettre dans une position embarrassante? L’écrivain mène l’enquête et va créer un genre littéraire inédit: l’enquête policière fantastique.

Edgar Allan Poe (1809-1849) eut une vie brève et torturée marquée par le décès précoce de ses parents; sa mère, actrice fameuse, meurt à seulement vingt-quatre ans. Le poète, romancier, journaliste, éditeur va rencontrer de grandes difficultés tout au long de sa vie et être critiqué pour son alcoolisme et son goût pour le jeu. Il laisse derrière lui des contes et nouvelles à tout jamais célèbres tels que le Scarabée d’Or et L’assassinat de la rue Morgue, il est considéré comme le précurseur du roman policier.

Servie par un scénario très brillant et un dessin assez terrifiant, cette bande dessinée donne une vision fascinante d’Edgar Allan Poe en s’appuyant sur des éléments historiques connus sur le personnage tels que sa passion pour sa jeune cousine Victoria et son traumatisme du à la mort de sa mère, qui lui manque horriblement. Conscient de sa propre valeur, Edgar Alln Poe est un solitaire que son génie narcissique isole, nous sombrons avec lui dans son inquiétant monde intérieur et vivons une enquête trépidante entre cauchemar et réalité. Une totale réussite.

Editions Soleil – collection 1800 – date de parution: 15 janvier 2014 – 56 pages – 14,50 euros

visuels (c): Editions Soleil

 

La revue de web de la semaine
« Matière et Mémoire : la Demeure du Patriarche » à la galerie parisienne Jeanne-Bucher
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture