Livres
BD : La tour blanche et sa belle mélancolie

BD : La tour blanche et sa belle mélancolie

07 janvier 2011 | PAR Sonia Dechamps

Lire « La tour blanche », c’est s’exposer au souvenir, accepter de plonger avec le personnage principal dans une douce mélancolie.


L’histoire, c’est celle d’un homme dont – lecteur – on ne connaîtra jamais le nom ; un homme qui décide un jour de retourner là où l’adolescent timide qu’il était venait passer ses étés. La tour blanche, quelconque pour tout observateur extérieur, est – pour cet homme discret – vecteur de souvenirs, d’émotions.
Pablo Auladell – prix de la révélation au salon de Barcelone en 2006 – opère des va-et-vient entre un présent en noir et blanc et un passé aux couleurs pastelles. Beaucoup de mélancolie se dégage de ce dispositif, mais aussi – et peut-être surtout – du propos de cette bande dessinée en lui-même.
« Ne dit-on pas qu’il ne faut pas revenir là où on a été heureux ? » interroge à un moment la « peluche-licorne » imaginaire qui accompagne le personnage principal ; figure qu’on regrettera par ailleurs ne pas voir plus développer. Cette réflexion fait son chemin dans l’esprit du lecteur qui s’interroge sur ses propres souvenirs et leur probable idéalisation. Car si c’est avec le secret espoir de revoir Bez, un amour inavoué de jeunesse, que l’homme-sans-nom fait son retour sur ce bord de mer, le constat est amer. Les souvenirs se font finalement assez douloureux et la seule personne qu’il retrouve – et qu’il revoit parfaitement plus jeune – ne se souvient pas de lui…
Le dessin est singulier, et si le sentiment est parfois celui que Pablo Auladell « tâtonne » un peu, « La tour blanche » n’en reste pas moins une très jolie découverte. Touchant, émouvant, mélancolique, cet album a une vraie – et belle – personnalité.

« La tour blanche » et son homme sur la trace de ses souvenirs sont à découvrir.

Le Discours sur le Bonheur au Théâtre de l’Aire Falguière
En attendant Les Femmes s’en mêlent le 20 Janvier au Divan du Monde
Sonia Dechamps

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *