Cinema
Une mini édition symbolique du Festival de Cannes fin octobre

Une mini édition symbolique du Festival de Cannes fin octobre

29 septembre 2020 | PAR Eliaz Ait Seddik

Si le festival de Cannes n’a pas pu avoir lieu, rien ne semble pouvoir l’empêcher de donner le maximum de visibilités aux films sélectionnés. C’est dans ce but qu’il organise une mini-édition du 27 au 29 octobre. 

Tapis rouge Cannes

Cette édition spéciale sera l’occasion de voir 4 films de la sélection officielle : deux film français, Un Triomphe d’Emmanuel Courcol et Les Deux Alfred de Bruno Podalydès, ainsi que Asa Ga Kuru (True Mothers) de la Japonaise Naomi Kawase et Beginning, premier film de la Georgienne Dea Kulumbegashvili. Leurs projections seront ouvertes au public, tandis qu’un jury, encore inconnu, se réunira pour remettre des prix cannois : la Palme d’or du court-métrage et les prix de la Cinéfondation, décernées aux nouveaux talents. Une cérémonie résolument tournée vers l’avenir, donc.  

Thierry Frémaux, délégué général du festival, se félicite de cette initiative conjointe avec la mairie de Cannes, qui permettra de vivre « un condensé du bonheur d’être à Cannes ». En espérant que l’expérience intégrale puisse se dérouler sans encombre, du 11 au 22 mai prochain, toujours avec Spike Lee en président du jury. 

Visuel ©Yann Caradec-CC

Johanne Humblet : « La stabilité dans l’instabilité… N’est-ce pas ça la vie ? »
Les Zébrures d’Automne ouvrent la première de « L’impossible procès », qui met en lumière les émeutes malconnues de Mai 1967 en Guadeloupe
Eliaz Ait Seddik

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *