Cinema

Take Shelter de Jeff Nichols vainqueur de la compétition du festival du cinéma américain de Deauville

11 septembre 2011 | PAR Yaël Hirsch

Ce soir, au CID de Deauville, juste avant la projection de « The Artist » d’Hazanavicius , le jury du Festival du Cinéma Américain a rendu son verdict. Il a décidé de couronner le deuxième long-métrage de Jeff Nichols, « Take Shelter ». « The Dynamiter de Matthew Gordon a remporté le prix du jury. Enfin, grand vainqueur auprès de tous les spectateurs, « Detachment » de Tony Kaye a raflé le prix de la critique internationale et le prix de la Révélation Cartier.

Michael Shannon à la conférence de presse de Take Shelter

Le choix du long métrage de Jeff Nichols par le jury présidé par Olivier Assayas est tout à fait révélateur des grandes tendances du festival puisqu’il réunit tous les thèmes majeurs des 13 autres films en compétition : apocalypse, fin du monde, démission des parents. Qui plus est, cette œuvre onirique reflète assez bien  le rappel des peurs, en ce dixième anniversaire des attentats du 11 septembre. Michael Shannon y joue un père de famille angoissé de ne pas pouvoir protéger les siens au point de s’endetter et de friser la psychose pour leur bâtir un abri dans la terre à l’épreuve des plus gros orages. Malgré le démenti de Michael Shannon qui voit dans le film un thème intime reflétant les angoisses du réalisateur (voir notre article), le film peut également être perçu comme une parabole sur les États-Unis, angoissés de plus jouer le rôle protecteur qui a été le sien depuis la Deuxième Guerre mondiale. Beau, bien joué mais long et se finissant un peu en queue de poisson, « Take Shelter » repasse demain soir au CID de Deauville et sort sur nos grands écrans le 7 décembre. Pour lire notre critique du film, c’est ici.

Premier film et prix du Jury, « The Dynamiter »  de Matthew Gordon interroge également l’identité américaine aujourd’hui, à travers une revisite du mythe américain dans une famille du Mississipi pour mieux le prendre à contre-pied. Voir l’article de nos collègues de critique-film.fr.

Enfin, applaudi à tout rompre et parfaitement interprété par l’élégant Adrian Brody, « Detachment » est certainement le film sur l’éducation le plus noir et le plus foudroyant de ces dernières années. Si le réalisateur d' »American History X » était déjà peut être un peu trop reconnu pour pouvoir briguer un prix auprès du jury se concentrant plutôt sur de jeunes talents, il a néanmoins remporté – à juste titre – deux récompenses : le prix de la critique internationale et le prix de la Révélation Cartier. Voir notre critique du film et notre live-report de la conférence de presse musicale de Tony Kaye.

Le 11 septembre se met en scène
Deauville, dernier jour de compétition
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]ulture.com

2 thoughts on “Take Shelter de Jeff Nichols vainqueur de la compétition du festival du cinéma américain de Deauville”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *