Cinema

Sylvie Testud

22 décembre 2009 | PAR Coline Crance

Retour sur la carrière de Sylvie Testud qui est ce mois-ci la réalisatrice et l’une des actrices de son film Gamine , tiré de son roman éponyme.

 

Sylvie Testud est une actrice française née à Lyon en 1971. Elle se passionne pour le métier de comédienne en regardant le film l’éffrontée de Claude Miller avec Charlotte Gainsbourg à qui elle s’identifie. Elle poursuit ses études à Paris, elle mène en parallèle des études d’Histoire et de Théâtre, et est reçue au conservatoire nationale d’art dramatique. Elle obtient des petits rôles au début des années 90, notamment pour des films comme Carmes de Gaspard Noé. Mais la carrière de Sylvie Testud se lance grâce à un film allemand, Au de-là du silence de Caroline Link où elle rencontre son premier grand succès en 1997. Elle apprend pour le film la langue allemande, la clarinette et le  langage des signes, performance qui lui vaudra une récompense comme meilleure actrice au Prix du film allemand (équivalent allemand des Césars en France). Puis sa carrière décolle en France notamment grâce à des rôles comme celui de Christine Papin dans Les Blessures assassines de Jean Pierre Denis pour lequel elle est nommée aux Césars dans la catégorie meilleure espoir féminin. Sa carrière se tourne plus vers des films de cinéastes indépendants néanmoins elle connaît sa réelle consécration en tant qu’actrice, en interprétant le propre rôle d’Amélie Nothomb dans l’adaptation d’Alain Corneau tirée de son livre biographique Stupeur et tremblements. Elle obtient pour son interprétation le César de la meilleure actrice.

sylvie-testud-2

En parallèle avec sa carrière d’actrice elle poursuit aussi celle de comédienne , on l’a vu en 2009 deux fois sur les planches à l’occasion de la pièce Casimir et Caroline d’Ödön von Horvàth mise en scène par Emmanuel Demarcy-Mota , et de la pièce Sentiments provisoires de Gérard Aubert mise en scène par Bernard Murat. Elle a fait aussi ses preuves en tant qu’écrivain en publiant trois livres chez Fayard, Il n’y a pas beaucoup d’étoiles ce soir, le ciel t’aidera et son dernier livre Gamines en 2006 qu’elle adapte au cinéma qui est sur les écrans cet hiver qui s’annonce être une  jolie chronique familiale parfaite pour les fêtes. Actrice donc éclectique à suivre ….!

 

Critique de Tetro : Coppola, metteur en scène d’exception
Les cadeaux de Noël de la Rédac
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *