Séries

The Big C ou l’ode à la bonne humeur

The Big C ou l’ode à la bonne humeur

10 avril 2011 | PAR Philippe Lesaffre

Bonne humeur, tu meurs… Canal + diffusera au second semestre les 13 épisodes de la première saison de la série américaine de la chaîne Showtime. The Big C met en scène une mère de famille condamnée par un cancer et bien décidée à profiter du temps qui lui reste. Dans le rôle principal, Laura Linney a obtenu le Golden Globe de la meilleure actrice 2011. A découvrir en avant-première au festival Séries mania du Forum des images, samedi 17 avril.

Vivre sa vie comme si de rien n’était. Profiter des derniers jours sans se lamenter. Trouver un nouveau sens à son existence. Cathie Jamison (Laura Linney), atteinte d’un cancer en phase terminale, ne souhaite pas gâcher le temps qu’il lui reste à trouver la voix de la guérison. Et à trouver un traitement adéquat. Aucune chimiothérapie ne lui conviendrait. Cathy veut garder ses cheveux blonds et sa bonne humeur. Elle continue d’enseigner au lycée et remet un peu d’ordre dans son ménage. « J’ai deux gamins dans ma vie, je n’en veux plus qu’un et je t’ai choisi », révèle-t-elle un jour à son fils. Un ado, un brin difficile, qui n’en fait parfois qu’à sa tête. L’autre gosse ? Son mari immature (Oliver Platt), vite contraint de quitter le domicile familial.
Ses proches ne sauront rien de sa maladie (jusqu’à quand?). Elle leur cache sa tumeur pour ne pas avoir à faire face à leur réaction. Et elle ne veut pas non plus qu’on s’occupe d’elle. Préfère prendre soin des gens qu’elle côtoie. Régler le problème des autres, parfois le sourire ironique au coin des lèvres. Outre son fils, elle garde un œil attentif sur son frère étrange qui préfère vivre dans la rue plutôt qu’être « enfermé » au sein d’une maison. Sympathise avec sa voisine grincheuse et veuve d’en face. Sans oublier l’art de la séduction des hommes. Que ce soit son médecin ou encore un peintre qui bosse dans son lycée.

Bientôt sur Canal +

Cathie aime plaire, c’est indéniable. Un sourire, une blague et, hop, le tour est joué ? Presque… Elle use souvent de son humour noir, ne pleure jamais sur son sort.
La, série, créée par Darlene Hunt, est drôle, les personnages sont attachants. The Big C se regarde avec plaisir. Et la prestation de Laura Linney (Love Actually, L’exorcisme d’Emily Rose) n’y est pas étrangère. Elle n’a pas obtenu le Golden Globes 2011 de la meilleure actrice pour rien.
Les treize épisodes ont rassemblé en moyenne plus d’1.6 million de curieux sur la chaîne câblée Showtime (The L World, Californication) et une saison 2 a vite été commandée.

Canal + diffusera The Big C au cours du deuxième semestre de 2011. Et une projection des deux premiers épisodes sera organisée dans le cadre du festival Série Manias, samedi 17 avril (18h30, entrée gratuite).

Infos pratiques

IRM Design- Tout l’art de la mode
Détective Dee et le mystère de la flamme fantôme, une somptueuse partie de cluedo chinoise !
Philippe Lesaffre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *