Séries
Glee endeuillée

Glee endeuillée

21 juillet 2013 | PAR Franck Jacquet

La série Glee n’en finit plus de cette annus horribilis. L’acteur Cory Monteith, incarnant l’un des personnages principaux, Finn, a été retrouvé mort le 13 juillet dernier. Une victime de plus du syndrome de l’acteur addict, mode macabre depuis le cas de Heath Ledger en 2008. C’est aussi l’occasion d’allonger la liste de ces jeunes acteurs à la dérive.

Panique à McKinley

L’acteur de 31 ans a été retrouvé sans vie à Vancouver où il était en cure de désintoxication depuis quelques mois. Il n’avait pas terminé la saison 4 de la série. Un coup dur supplémentaire pour celle-ci dont le producteur Ryan Murphy, le sexy prof Will Schuster à l’écran, avait déjà prévu un retour progressif d’une de ses têtes d’affiche après une convalescence nécessaire. Il faut dire que depuis deux ans, le show déclinait déjà. Quelques départs, des intrigues décollant difficilement malgré l’engagement de nouvelles équipes de scénaristes pour fidéliser au-delà des premiers fans. Les ados torturés et loosers ont certes mieux résisté que les fashionistas de Gossip Girl sur CW. Mais les audiences baissent et n’atteignent plus les sommets des deux premières années du show. La Fox avait même pensé à l’annulation avant de programmer une saison 5 pour la rentrée. Elle démarrera cependant avec un certain retard selon le network. Les fans attendent un épisode hommage ou du moins des clins d’œil au grand pataud un peu attardé mais attachant qu’incarnait Corey Monteith. Peut-être un plaisir morbide pourra redonner un peu de tonus auprès des téléspectateurs…

Choix de syndrome : Disney Kid ou Heath Ledger ?

Reste l’ironie de la situation. Glee a été conçue comme une série positive par la Fox pour mettre en valeur des personnages abîmés d’adolescents, remake de « Hartley, Cœurs à vifs » dans les années 1990 qui se mesurait alors aux petits bourges sexy de Beverly Hills. Là où de jeunes homosexuels ou en échec scolaire, abandonnés, mal dans leur peau, différents et rejetés ou encore handicapés devaient s’accomplir par un Glee club. Faire des différences une force contre les people du lycée, pom-pom-girls et joueurs des équipes de sport. L’intrigue, vieille comme les séries d’ados, avait séduit par son ton positif et la qualité de sa production. Les acteurs avaient même consacré deux chansons d’un épisode à conseiller l’un des leurs pour qu’il ne se drogue pas… Finn conseillant de ne rien prendre alors qu’il était devenu plus héroïnomane que héros. Ambiance. On peut se demander si dans l’hommage qui lui sera rendu, on chantera « The drugs don’t work ». D’ailleurs on peut s’interroger : l’acteur de 31 ans, ayant déjà tourné plus jeune, est-il une sorte d’avatar des Disney kids ayant été des modèles avant de devenir des référents trash comme une Britney, une Lindsay ou une Selena ? Ou alors était-il, comme le semblent l’affirmer ses proches, un mélancolique profond qui succombe à la très médiatique mode Heath Ledger, tâtant en plein succès du cocktail mortel pour oublier son mal-être ? Il n’en reste pas moins que l’image générale de la série est plus qu’atteinte sur la très puritaine Fox et malgré le travail de soutien mené par la production auprès de l’acteur à la dérive.

Sans Finn, Rachel Berry va-t-elle tomber dans l’alcool ? Le show, dont la touche glauque l’entraîne sûrement sous la barre des 8 millions de téléspectateurs, risque de virer à la sinistrose. Ou alors on oubliera rapidement l’acteur comme tant d’autres…

Visuel (c) : affiche de la série

« Wings Over America » et « Rockshow », le choc Paul Mac Cartney
Un teaser pour « 9 mois ferme », le prochain film d’Albert Dupontel
Franck Jacquet
Diplômé de Sciences Po et de l'ESCP - Enseigne en classes préparatoires publiques et privées et en école de commerce - Chercheur en théorie politique et en histoire, esthétique, notamment sur les nationalismes - Publie dans des revues scientifiques ou grand public (On the Field...), rédactions en ligne (Le nouveau cénacle...) - Se demande ce qu'il y après la Recherche (du temps perdu...)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *