Cinema
Palmarès 2015 du Festival du Film Francophone d’Angoulême

Palmarès 2015 du Festival du Film Francophone d’Angoulême

01 septembre 2015 | PAR Hakim Akcha

Le Festival du Film Francophone d’Angoulême s’est clôt à la fin de la semaine dernière avec la victoire de Nabil Ayouch et de son film Much Loved. Toute La Culture mène l’enquête, retour sur le palmarès 2015 du célèbre festival. 

La huitième édition du célèbre Festival du Film francophone d’Angoulême s’est terminé dimanche dernier. En l’espace de cinq jours (du 25 au 30 Août donc), la célèbre ville reconnue nationalement comme « ville d’Art et de Culture » a accueillie une cinquantaine de projections de films exclusivement francophones. Promouvant à grande échelle, la culture cinématographique française, le festival permettait aux habitués comme néophytes de découvrir une partie riche et souvent dévalorisée de notre culture nationale. En outre, une compétition était organisée autours des projections afin de remettre le Valois d’Or récompensant le meilleur film français de l’année et quelques autres récompenses. Après Guillaume et les Garçons à Table (Guillaume Gallienne en 2013) et Hippocrate (Thomas Lilti en 2014), c’est Much Loved (2015) de Nabil Ayouch qui remporte la célèbre statuette. 

Le lauréat de cette année, Much Loved, illustre et peint les vies de quatre femmes. Randa, Noha, Hlima et Soukaina, toutes ensemble vivant à Marrakech (Maroc). Ces femmes, bien plus que de simples objets de désir, sont en fait des prostituées vivant d’amours éphémères et idéalistes. Le film se pose comme une réflexion intelligente et intéressante sur la prostitution comme un phénomène largement consommé par nos sociétés modernes mais pour autant pas accepté, voire même condamné. Le nouveau et dernier film de Nabil Ayouch sortira ainsi dans les salles le 16 Septembre prochain.

Par ailleurs, le Valois d’Or n’est pas la seule récompense offerte par le festival. Je ne suis pas un Salaud (Emmanuel Finkiel) remporte ainsi le Valois de la meilleur mise en scène. David Lambert repart avec le Valois du scénario avec Je suis à toi. Nicolas Duvauchelle jouant dans Je ne suis pas un Salaud remporte le Valois du Meilleur Acteur. Et ce n’est autre que Loubna Abidar, qui remporte la récompense similaire dans la catégorie féminine pour son interprétation dans Much Loved.

En outre, quelques prix spéciaux sont décernés par des jurys spécifiques. On compte notamment le Valois du Public qui récompense le film préféré des spectateurs offert à La Passion d’Augustine (Léa Pool). Ou encore, le Valois Magelis, ou prix du jury étudiant qui récompense Je suis à toi, déjà primé.

Enfin, le festival propose chaque année dix courts-métrages précédant les films concourants. Le meilleur de ces œuvres est récompensé par le Valois René Laloux. Cette année, c’est le court métrage Chaud Lapin, fruit de la coopération d’Alexis Magaud, Soline Béjuy, Maël Berreur, Flora Andrivon et Géraldine Gaston, qui remporte le prix.

Visuel : Affiches officielles de Much Loved et du festival.

Leiden, la douce quiétude d’une capitale culturelle hollandaise
Soukeïna De Moraës, « Le coeur au bord des lèvres »
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *