Tendances

Leiden, la douce quiétude d’une capitale culturelle hollandaise

Leiden, la douce quiétude d’une capitale culturelle hollandaise

01 septembre 2015 | PAR Alice Aigrain

Avec ses 28 km de canaux, ses 13 musées, son université de renommée mondiale et ses 2800 monuments classés, la ville de Leiden va faire parler d’elle. Que ce soit pour sa quiétude ou son engagement vers toujours plus de culture et de savoir, il serait dommage de se priver d’une escapade dans cette bourgade située à seulement 3h de Paris, à mi chemin entre Amsterdam et Rotterdam. Petit tour de cette ville où toute la culture se croise et dialogue.

Condensé de Hollande

Titillons un peu les images d’Epinal. Des moulins, des canaux, des milliers de vélos, des tulipes, de la nature, du calme et un peu de volupté. N’est ce pas ce que vous renvoie comme fantasme votre vision idéalisée de la Hollande ? Leiden est alors là où vous allez apprendre à connaître tout cela et certainement beaucoup plus. Au détour d’une ballade à vélo le long des canaux – Leiden est la ville avec le plus grand réseau de canal après Amsterdam –, puis à travers un centre ville presque vidé de ses voitures mais où les monuments se dévoilent à tous les carrefours, vous croiserez certainement un moulin. De quoi combler tous vos désirs en somme.

Même le bien vivre à Leiden a quelque chose de bucolique, où même l’organisation d’une beuverie étudiante d’un soir prend des allures romanesques. Les familles boivent un café au bord des canaux. Pas question cependant de rester sur une table proche d’un trottoir, ici les terrasses flottent sur l’eau. En face d’eux des étudiants posent leurs vélos pour une sieste dans le parc de l’observatoire astronomique de la ville tandis que d’autres chargent des packs de bières sur une barque en prévision de leur soirée. Même les résidences étudiantes feront pâlir de jalousie tous les citadins français, quand au détour d’un portail laissé entrouvert, vous découvrirez l’une des 35 cours fleuries, bâties entre le XIIIe et le XIXe siècle. Et une fois la quiétude entraperçue au détour d’une ballade, qu’une seule hâte se fait pressante, profiter vous aussi du charme de cette ville.

Là où sciences et arts se rencontrent

Mais dans cette ville fondée en 1200, qui s’engagea en 1572 auprès des insurgés du Nord pendant la Réforme, et qui vit naître Rembrandt, l’Histoire est partout et nul doute que votre expérimentation du bien vivre à Leiden se pimentera de quelques visites.

L’université de Leiden, au centre de la ville – la plus vieille du pays – a été offerte par Willem d’Orange, en signe de gratitude pour le courage des habitants face au siège espagnol qu’avait subit la ville durant l’insurrection. Son architecture imposante rappelle les prestigieuses universités anglaises – la ville est d’ailleurs jumelée avec Oxford – sans pour autant avoir à rougir de la comparaison. Avec ses 16 diplômés nobelisés, ce « bastion de liberté » – il s’agit de la devise de l’établissement – fête ses 440 ans d’existence en 2015, et vous ouvrira les portes pour une visite de la bâtisse mais également d’une exposition sur la cartographie tout à fait passionnante dans le cadre de l’événement Global Imagination.

Caché en son sein, le jardin botanique pourra lui aussi faire l’objet d’une visite. Lieu où la première tulipe a été introduite en Hollande, encore aujourd’hui utilisé par l’université pour ses recherches, il sera habité entre le 5 et le 27 septembre par une faune aquatique et reptilienne dans le cadre de « Aqua Hortus Leiden », qui décide de fêter conjointement les 425 ans d’existence du jardin et le 85ème anniversaire de l’Aquarium. Installées dans le jardin d’hiver, la serre tropicale et l’Arboretum, l’observation des petites bêtes dans un si bel écrin sera l’occasion d’une unique et mémorable visite en famille. Si vous êtes plutôt bêtes de calibre supérieur, alors une visite de Naturalis, le musée national d’histoire naturelle s’impose. Avec ses quelques 10 000 animaux, plantes et fossiles, vous pourrez découvrir un mammouth et un dinosaure de 18 mètres de hauteur et à partir de 2016, c’est ici que sera conservé le premier squelette de T-Rex d’Europe. Les enfants comme les parents qui ont toujours soif de plus de connaissance pourront peut-être se repaître en visitant un corps humain de 35m de haut dans l’insolite musée Corpus, ou encore le musée Boerhaave qui se propose de vous initier à l’Histoire des sciences à travers les grandes avancées scientifiques des quatre derniers siècles.

Le musée d’ethnologie, le musée national des antiquités, le musée des Beaux Arts, la bibliothèque Thysiana – la plus ancienne du pays – mais aussi le musée japonais finissent de compléter la liste non exhaustive des lieux où la connaissance s’expose à Leiden. Nul doute que l’aura de son université continue de faire de cette petite ville une capitale culturelle où l’art, les sciences et le savoir sont toujours plus étudiés, explorés, exposés.

La Route du Rock, vue depuis le camping
Palmarès 2015 du Festival du Film Francophone d’Angoulême
Alice Aigrain
Contact : [email protected] www.poumonsvoyageurs.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *