Cinema

Nana, de Valérie Massadian

Nana, de Valérie Massadian

07 avril 2012 | PAR Yaël Hirsch

Léopard du meilleur premier film au dernier festival de Locarno, « Nana » met en scène avec brièveté et intransigeance une petite fille de 4 ans en milieu rural. Un film sans concessions qui sort sur nos écrans le 11 avril 2012.

Nana (Kelyna Lecomte) vit dans une grande maison de pierre, au milieu de la nature, avec une famille de paysans qui sait encore élever et égorger les cochons. Un soir, elle rentre de l’école pour ne trouver que le silence…

Cadré en grand angle et en plans fixes qui écrasent  – au loin-  les personnages, « Nana » se démarque peu à peu d’un naturalisme à l’enfant classique pour instaurer un climat étrange et inquiétant. Sans concession, »Nana » ne croit pas à la nécessité de la narration au 7 art et repose sur le petit corps fragile et la voix fluette et intelligente de son actrice.

« Nana » de Valérie Massadian, avec Kelyna Lecomte, Alain Sabras, Marie Delmas, France, 2011, 68 min. Sortie le 11 avril 2012.

Sport et Culture, la Chronique de Gilles Cohen-Solal
Corps, intellect, perception mis à l’épreuve au Centquatre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Nana, de Valérie Massadian”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *