Politique culturelle
Sport et Culture, la Chronique de Gilles Cohen-Solal

Sport et Culture, la Chronique de Gilles Cohen-Solal

07 avril 2012 | PAR La Rédaction

3. La question de Pâques : le sport est il dénaturé par l’argent ?

Bonjour !

Cette semaine, il y a eu deux événements sportifs majeurs : Les ¼ de finale de la Champion’s League de football en Europe et le début, hier, du Masters de Golf à Augusta, aux USA. A priori, le lien entre les deux sports est ténu : d’un côté 22 crétins illettrés qui courent derrière un ballon et de l’autre 72 types, seuls (enfin pas vraiment car toujours aidés et conseillés par un caddie-esclave qui porte leur sac et les conseille contre 10% de leurs gains).

Le lien est donc ailleurs : dans le business… La masse salariale d’un ¼ de finale de coupe d’Europe et plus encore la masse salariale d’une ½ finale qui aura lieu le 18 avril entre Chelsae et Barcelone à Londres représente approximativement, sur une année, 100 millions d’euros… Eh oui, les 22 crétins de Chelsea et de Barcelone réunis touchent 100 millions d’euros de salaires par an… De l’autre côté de l’Atlantique, ce pauvre Tiger Woods qui part à la conquête de son enième tournoi du Grand Chelem de golf a touché à lui tout seul en 2011 quelques 50 millions d’euros…

Faut-il plaindre les footballeurs ? Faut il jeter la pierre à Tiger Woods ? Ni l’un, ni l’autre ! L’argent est devenu une donnée incontournable du sport. Qu’il soit individuel ou collectif, peu importe ; ce qui importe, c’est l’audience ! Combien de gens regardent à la télévision 22 types qui cavalent, pas toujours très gracieusement, derrière un ballon ou combien de gens suivent à la télévision les exploits des golfeurs en espérant jouer comme eux dès qu’ils auront le même matériel

Car toute la question est là : le sport est il dénaturé par l’argent ? Bien entendu répondre « oui » ou « non » serait simplement stupide ! Le sport est une partie prenante, et très importante de l’économie culturelle, probablement la première. Il n’y a pas un auteur, pas un cinéaste, pas un chanteur qui gagne ce que gagne un sportif moyen, mais médiatiquement incontournable.

Donc le sport et le business sont aujourd’hui plus étroitement liés que jamais. Que Lionel Messi (la star de Barcelone) gagne 11 millions d’euros de salaire par an peut paraître indécent ; que Tiger Woods gagne 50 millions d’euros par an, encore plus… Mais la question n’est pas là…Ces sportifs volent -ils de l’argent à quelqu’un, détournent- ils des fonds publics ? NON ! L’économie de marché va vers ce qui lui semble être le plus rentable, le plus porteur. Tant qu’il y aura des ahuris pour acheter le même rasoir que Tiger Woods, Roger Federer ou Thierry Henry, la marque Gillette pourra les payer des fortunes ! Tant qu’il y aura devant chaque tournoi de golf ou chaque match de football des dizaines ou des centaines de millions de téléspectateurs et que les chaînes qui retransmettent ces évènements seront prêtes à débourser des fortunes il n’y aura rien à dire…

Le scandale n’est pas tant dans les sommes que touchent ces sportifs que dans la critique de ceux qui les regardent en disant qu’ils ne les valent pas ! Plus de téléspectateurs, plus de rentrées d’argent, plus de revenus astronomiques et pour tout dire indécents !

La prochaine fois que vous allumerez votre télé, avant de critiquer ces sportifs qui ne valent pas ce qu’ils gagnent, dites vous qu’il n’appartient qu’à vous qu’il en soit différemment. Personnellement cela ne me gêne pas, mais les revenus des sportifs sont liés à l’audience qu’ils génèrent… Si aujourd’hui l’opium du peuple est la télévision, les sportifs ne sont ni les cultivateurs, ni les dealers de pavot… Ils sont le pavot. Que l’on stoppe la consommation et le produit perdra toute valeur… D’ici là, il faut les admirer, s’en délecter et ne pas penser aux chiffres qui font hurler ou froid dans le dos… Enfin pas trop, mais se dire qu’il ne dépend que de nous que cela soit différent…

Gilles-Cohen Solal.

visuel : Bernard Chenez.

BRIDGET CROFT : la fille fragmentée
Nana, de Valérie Massadian
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *